Crise pétrolière en RDC : un député appelle à une concertation gouvernement-opérateurs économiques

Le député Olive Mudekereza recommande au gouvernement d’ouvrir des concertations avec les opérateurs économiques pour discuter sur un éventuel allègement des taxes à même de faciliter la baisse de prix du carburant. Il l’a déclaré dans un point de presse samedi 9 avril à Kinshasa,

L’élu du Sud-Kivu reconnait certes les effets de la Covid-19 et de la guerre entre la Russie et l’Ukraine. C’est pourquoi il demande au gouvernement de commencer à investir dans le secteur porteur de croissance : « Dans cette crise mondiale actuellement, chaque pays est en train de réfléchir sur la production interne. On doit utiliser tous les moyens possibles pour approvisionner le pays avec tous les produits et je crois que le gouvernement a besoin de dialogue. Il faut ouvrir des concertations avec les opérateurs économiques. Aucun pays au monde ne peut continuer avec la subvention, nous sommes parmi les pays les plus fragiles. Nous ne devons pas nous fragiliser davantage ».

A LIRE  RDC : le comité de conjoncture économique satisfait de ralentissement de la dépréciation du franc congolais face à la devise étrangère

Parmi ces secteurs porteurs de croissance, le député cite l’agriculture, la pêche, l’élevage, le tourisme, le transport, les routes de déserte agricole et les infrastructures de base.

Mais il est question, estime-t-il, que « le gouvernement s’investisse, donne des crédits agricoles, accompagne tout ce qui est nécessaire à la production ».


Olive Mudekereza

Car, selon le députe Mudekereza, « si on compte sur les importations, a un moment, on sera asphyxié ».
Radio Okapi

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Abonnez-vous à notre newsletter

Pour être mis à jour avec toutes les dernières nouvelles, offres et annonces spéciales.