Désignation des membres de la CENI: l’Assemblée nationale appelée à décharger les religieux de cette mission

La Nouvelle société civile congolaise  propose quelques pistes de solution à l’Assemblée nationale après l’échec des discussions des confessions religieuses sur la désignation des animateurs de la centrale électorale.

La première piste, proposée par la NSCC, c’est la révision de la loi portant  organisation et fonctionnement de la centrale  électorale.
D’après son coordonnateur, qui s’est confié ce mercredi à Media Congo Press, cette révision permettra de décharger les confessions religieuses de cette mission.

“Nous ne devons pas continuer à espérer le consensus des gens qui ne se font pas confiance. La déconsidération des uns et des autres  est visible”, a-t-il déclaré avant de suggérer qu’on “peut élargir le corps électoral à toutes la société civile œuvrant dans le domaine électoral, démocratique et droit de l’homme”.

Deuxième piste,  ” tabler sur le rapport de la commission paritaire” de l’Assemblée nationale.

Troisième piste, “demander aux confessions religieuses, sur base de leur charte à défaut du consensus, de procéder au vote en mettant dans la balance tous les candidats”. Au cas où cela s’avère difficile, la NSCC propose  à l’Assemblée nationale, une dernière piste, ” renvoyer les huit confessions religieuses ” à reprendre le travail dans les principes de la gouvernance démocratique”.

A LIRE  RDC : quatre personnes blessées à la machette dans des affrontements entre deux villages au Kasaï Central

Djodjo Vondi congo-press

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Abonnez-vous à notre newsletter

Pour être mis à jour avec toutes les dernières nouvelles, offres et annonces spéciales.