Didier Budimbu rassure malgré des files d’attente devant les stations d’essence à Kinshasa

Ce weekend, plusieurs voitures ont pris d’assaut des stations d’essence de la capitale congolaise, pour s’approvisionner en carburant (gasoil, essence). Des files d’attente devant les stations d’essence, durant de longues heures ont fait planer l’ombre de la pénurie de l’or noir à Kinshasa.

Pour le ministère des hydrocarbures congolais, il n’y aura pas de hausse de prix ni pénurie du carburant ce lundi 4 avril 2022 sur toute l’étendue de la République.

A en croire notre source, le ministre des hydrocarbures, Didier Budimbu, s’est entretenu avec les opérateurs pétroliers jeudi 1er avril dernier pour débattre de la question de l’approvisionnement des produits pétroliers.

A l’issue de ces pourparlers, il a tenu à rassurer la population que la situation est maitrisée en dépit de l’incidence liée à la guerre de Russie-Ukraine avec des conséquences économiques provoquant la rareté de divers produits de consommation.

La rumeur faisant état d’une pénurie et d’une hausse de prix ce lundi 4 avril 2022 a été balayée d’un revers de la main par les pétroliers opérant à Kinshasa.

A LIRE  RDC : 100 nouveaux cas de coronavirus enregistrés lundi 8 février

En effet, il n’en est rien, son prix à la pompe est maintenu au même tarif et la pénurie n’est pas à l’ordre du jour, a assuré le numéro un des hydrocarbures.

Et le gouvernement va continuer à s’acquitter, comme par le passé, de la marge, en guise de compensation du manque à gagner.


Le Haut Panel

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Abonnez-vous à notre newsletter

Pour être mis à jour avec toutes les dernières nouvelles, offres et annonces spéciales.