Dodo Kamba après l’entérinement de Kadima à la tête de la CENI : « nous nous attendons maintenant à des élections crédibles, transparentes et inclusives dans le délai constitutionnel »

Le pasteur Dodo Kamba, représentant de l’église de réveil en République Démocratique du Congo s’est exprimé après l’entérinement de 12 sur 15 membres de la nouvelle commission électorale nationale indépendante. Pour celui qui a fait office de porte-parole du groupe de six confessions religieuses, une étape importante vient d’être franchie, il est temps de passer à ce que tout le monde souhaite l’organisation des élections dans le délai constitutionnel mais aussi des élections crédibles, transparentes et apaisées.

Dodo Kamba s’est réjoui de l’entérinement de leur choix par l’Assemblée nationale et affirme qu’avec le choix opéré cette fois-ci, l’organisation des élections en République Démocratique du Congo sera différente des autres cycles.

« Nous avons opéré un choix qui nous a semblés judicieux, c’est maintenant un sentiment des stressés qui est repris parce que nous nous attendons maintenant à un travail par rapport à ce que nous voulons tous dans ce pays à savoir les élections dans le délai, des élections qu’ils soient crédibles, transparentes et inclusives en même temps. Tout à fait, parce que nous avons vu, mais on ne veut pas comparer des personnes mais nous avons vu un profil, nous avons opéré le choix objectivement vu ce que nous avons trouvé dans le dossier de celui que nous avons choisi, nous espérons qu’il y aura un bon travail », a dit Dodo Kamba, samedi 16 octobre à ACTUALITÉ.CD. 

Après l’étape de la commission électorale nationale indépendante, Dodo Kamba a fait savoir que des réflexions ont déjà commencé sur la réforme de la loi électorale qui sera présentée dans les prochains jours à l’opinion.

« Pour les réformes, on ne travaille pas en cavalier solitaire, pour l’ERC, nous nous associons aux autres, nous nous sommes versés à la CIME où nous préparons notre proposition de loi sur la loi électorale, nous travaillions là dessus, je crois que dans les jours à venir, vous verrez, vous serez appelé pour voir le travail que nous proposons à notre niveau en ce qui concerne les réformes électorales », a ajouté Dodo Kamba, Représentant d’une des confessions religieuses qui ont choisi Dénis Kadima et Roger Bimwala.

L’Assemblée nationale a entériné 12 sur 15 membres de la nouvelle Commission électorale nationale indépendante (CENI) après l’adoption du rapport de la commission chargée d’examiner les dossiers individuels des candidats.

A LIRE  Félix Tshisekedi, candidat commun de l'Union sacrée en 2023: Steve Mbikayi recadre Bahati Lukwebo!

Trois postes réservés à l’opposition sont restés vacants. L’opposition dénonce la manière dont le processus s’est déroulé dans le cafouillage dans le seul but de mettre en place une commission électorale nationale indépendante aux ordres. Ensemble pour la République via ses groupes parlementaires MS-G7 et AMK et Alliés a également dénoncé la même chose et n’a pas désigné officiellement ses délégués mais un de ses élus a été désigné au poste de rapporteur adjoint.

Après cette étape, la résolution sera envoyée au Président de la République en vue de procéder à leur investiture et ensuite succéder à l’équipe Nangaa qui est hors délai depuis près de 2 ans déjà.

Le choix opéré par les six confessions religieuses était contesté par la conférence épiscopale nationale du Congo et l’église du Christ au Congo. Pour ces deux confessions religieuses, le choix de 6 était un choix des politiques.

Clément MUAMBA actualité.cd

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Abonnez-vous à notre newsletter

Pour être mis à jour avec toutes les dernières nouvelles, offres et annonces spéciales.