Rester informé sur l'actualité de la RDC et d'ailleurs

Situation Épidémiologique en RDC

samedi, octobre 16, 2021
57,269
Personnes infectées
Updated on October 14, 2021 6:51 pm
5,250
Personnes en soins
Updated on October 14, 2021 6:51 pm
50,930
Personnes guéries
Updated on October 14, 2021 6:51 pm
1,089
Personnes mortes
Updated on October 14, 2021 6:51 pm

Economie : Deogratias Mutumbo prévient le gouvernement sur un possible divorce si l’appui de FMI n’est pas utilisé à bon escient

Deogratias Mutumbo, gouverneur de la banque centrale du Congo prévient le gouvernement congolais sur un possible déficit dans le trésor public. cela pourrait être ne fait sur les relations entre la République Démocratique du Congo et le fond monétaire international (FMI). Il a fait savoir lors de la  conférence de presse à l’issue de la 4ème réunion ordinaire du Comité de politique monétaire.
Dans le cadre de la lutte contre le coronavirus, le fond monétaire international a accordé à la République Démocratique du Congo un  appui budgétaire de 363,27 millions.
Mais ce pendant cet argent doit être utilisé à bon escient, pour ne pas être éjecté par le FMI prévient le gouverneur de la banque centrale du Congo. Ce qui sous entend que le gouvernement ne doit plus, au courant de cette année recourir aux avances monétaires de la Banque centrale du Congo pour permettre la stabilité du cadre macroéconomique.
<< Il faut faire en sorte qu’il n’y ait plus de déficit. C’est l’engagement premier que nous avons pris devant le FMI. Le fait de nous donner cet appui budgétaire rapide, nous a remis en force dans le programme de référence avec le FMI. Nous étions déjà en train de patauger. La situation était déjà devenue difficile. On ne parvenait plus à respecter les critères, surtout le crédit net à l’Etat. Donc, si nous avons la chance de cheminer avec l’équilibre de finances publiques, à fin décembre 2020, nous pouvons déjà envisager des négociations au premier trimestre 2021 pour le programme formel du FMI qui est beaucoup plus structurel et qui va être appuyé par la facilité élargie de crédit. Elle beaucoup plus importante. Les pays qui sont en programme formel ont reçu beaucoup plus d’argent que nous. Le Nigéria va recevoir 3,4 milliards USD. Nous, c’est seulement 363 millions USD. La Côte d’Ivoire a reçu une première tranche de plus de 700 millions USD, je crois. Faisons cet effort, bien sûre ce n’est pas avec l’argent des étrangers qu’on va développer notre pays. C’est plus avec nos ressources intérieures. Ça a toujours été le crédo du FMI. Mais aujourd’hui, nous sommes en crise, nous n’allons pas mener maintenant les réformes pour améliorer la mobilisation des recettes. Mais, dès que la situation se normalise, le Programme du FMI c’est pour mobiliser davantage et avoir des ressources propres et celles des partenaires pour financer notre Plan de développement stratégique pour décoller définitivement. Donc, si nous terminons l’année avec le déficit, nous serons éjectés du Programme avec le FMI. Et ça va ternir davantage l’image de marque du pays. Nous avons intérêt à aller dans ce sens >>, a déclaré le gouverneur de la Banque centrale.
D’après nos confrères d’actualité.cd, le compte du Trésor a accusé des  déficits publics importants  depuis le début de cette année notamment suite à  l’expansion monétaire sur le marché de change , explique l’Institut d’émission. Cette expansion monétaire observée est le fait que le gouvernement Ilunkamba fait financer ses déficits budgétaires par la planche à billet.
Au 30 avril 2020, le solde du trésor  affiche un déficit de 200,4 milliards CDF  (119,002 millions USD) alors que le Trésor tablait sur un excédent de 1,4 milliard CDF (83,135 millions USD) à la fin du mois sous analyse.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Abonnez-vous à notre newsletter

Pour être mis à jour avec toutes les dernières nouvelles, offres et annonces spéciales.