Élection de gouverneur au Kongo Central : accusé de vouloir dribbler Fatshi, Mvuemba s’explique

En prélude des élections de gouverneurs et vice-gouverneurs dans la province du Kongo Central, les députés provinciaux de cette entité s’étaient réunis à l’hôtel Memling à Kinshasa, le weekend dernier pour l’organisation de primaires. Laquelle organisation avait soulevé de soupçons auprès de quelques Ne Kongo qui ont vite accusé le président du Sénat, Modeste Bahati Lukwebo et le président de l’assemblée provinciale du Kongo Central, Jean-Claude Mvuemba de manoeuvrer pour faire échec aux orientations du Chef de l’État visant à soutenir le ticket de l’Union sacrée lors de ces élections.

Réagissant à ces accusations, Jean-Claude Mvuemba qui serait pointé du doigt comme l’un des instigateurs de cette action, rejette en bloc les accusations formulées en son endroit.

“ Le président Modeste Bahati nous a fait comprendre que l’Union sacrée est une plateforme politique. Alors il nous a demandé quel est notre ticket. Nous lui avons dit que nous n’avons pas de ticket. Et, je lui ai demandé de nous accorder 24 heures pour que les députés provinciaux, membres de l’Union sacrée, que nous puissions nous réunir ; c’est ce que je fais à l’hôtel Memling. Et nous nous sommes réunis, on s’est dit comme le présidium nous avez demandé 5 tickets, nous allons lui présenter 5 tickets ”, a dit chez nos confrères de Top Congo, Jean-Claude Mvuemba, président de l’assemblée provinciale du Kongo Central.

A LIRE  Kongo Central : Didier Budimbu veut créer les unités de stockage pour faciliter l’importation des produits pétroliers dans les normes

A la question de savoir si cette organisation des primaires était dirigé contre un probable candidat du Président de la République Félix Tshisekedi en faveur d’un candidat de Bahati Lukwebo, Jean-Claude Mvuemba confirme que le présidium de l’Union sacrée avait déjà averti sur un probable candidat de Fatshi.

“ Il ne faudrait pas oublier qu’il y a 12 candidats. Le présidium avait bien précisé qu’il pourrait y avoir un ticket du Chef de l’État ”, précise-t-il, avant de rejeter en bloc les accusations faisant état d’une distribution de 10 à 15.000 dollars américains à chaque députés pour acheter leur vote.

 
“ Je tiens à dénoncer cela et je crois que les gens connaîtraient bien Jean-Claude Mvuemba, qui ne badine jamais avec la corruption”.

Signalons que la Commission Électorale Nationale Indépendante avait présenté, jeudi 3 février 2022, le nouveau calendrier réaménagé de l’élection des gouverneurs et vice-gouverneurs de province. Ce calendrier fixe ces élections au 6 avril prochain.
24sur24.cd

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Abonnez-vous à notre newsletter

Pour être mis à jour avec toutes les dernières nouvelles, offres et annonces spéciales.