Elections gouvernementales: Y’a-t-il encore des députés provinciaux réellement FCC susceptibles de faire basculer un vote ?

A trois semaines de la tenue des élections des gouverneurs et vice-gouverneurs des 14 des 26 provinces de la RDC, le Front Commun pour le Congo (FCC) dit ne pas être concerné par ces élections. Dans un message rendu public ce lundi 11 Avril 2022, Raymond Tshibanda, président de la cellule de crise du FCC a demandé aux députés provinciaux du regroupement politique de Joseph Kabila de boycotter ces élections.

Cet appel au boycott pourrait faire rire même des singes étant donné qu’à ce jour, peu des députés provinciaux assument leur appartenance à l’ancienne famille politique présidentielle.

Depuis le basculement de la majorité parlementaire à l’Assemblée nationale en 2020 et la mise en place de l’Union sacrée de la Nation, la quasi-totalité des assemblées provinciales ont suivi le vent de Kinshasa, en basculant presque automatiquement.

Elles ont adhéré massivement à la nouvelle vision du Président de la République, Félix Tshisekedi Tshilombo et ont tourné le dos au FCC.

A LIRE  La RDC dépourvue du ministre de la justice sans explication officielle

Ainsi, ils se sont engagés collectivement ou individuellement à apporter leur soutien à la nouvelle dynamique politique qui a mis à minorité les kabilistes à tous les niveaux.

Depuis, toutes les assemblées provinciales ne résistent plus aux initiatives du camp présidentiel, au point que le FCC a littéralement disparu de certains organes délibérants dans les provinces.

Qu’à cela ne tienne, le camp de Joseph Kabila espère faire entendre sa voix lors des prochaines élections des gouverneurs, en les boycottant.

« Le FCC n’est pas concerné par ces élections des Gouverneurs et Vice-Gouverneurs USN, organisée par une «CENI » taillée sur mesure par l’USN et au service exclusif des ambitions politiques de l’USN(ndlr Union sacrée de la Nation); Le FCC n’a présenté aucun candidat à ces élections, dans aucune des provinces concernées ; voter pour l’un ou l’autre des candidats en lice, c’est cautionner la forfaiture, opérée à coup de corruption, de menaces et d’intimidations, qui a permis le basculement, en plein mandat, de la majorité dans la plupart des Assemblées Provinciales, et la déchéance irrégulière de certains Gouverneurs de Province. Pire, c’est accompagner, sinon conforter la dictature, reniant ainsi notre serment de ne jamais trahir le Congo », a annoncé Raymond Tshibanda.

A LIRE  RDC/Assemblée Nationale : la commission défense et sécurité se prononce pour la requalification de l’état de siège

Comme pour les flatter, il a fait savoir aux députés provinciaux prétendument appartenant au Front Commun pour le Congo qu’ils sont « des véritables résistants, des héros du combat pour la préservation des acquis démocratiques hérités de l’action de notre Autorité Morale, Joseph Kabila Kabange, à la tête du pays, dans le prolongement de la révolution du 17 mai 1997 ».

Le président de la cellule de crise du FCC a précisé qu’il attend de chacun d’eux un comportement conforme à cette position claire et sans équivoque de la famille politique.

Junior Lomanga
Alternance.cd

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Abonnez-vous à notre newsletter

Pour être mis à jour avec toutes les dernières nouvelles, offres et annonces spéciales.