En cavale, Pero Luwara brise le silence pour la première fois

Le patron de CPL TV dont la dernière émission de décryptage sur la situation politico-sécuritaire a choqué les pro-Tshisekedi est revenu à la charge pour dénoncer une justice à double vitesse.

« Parlons peu, parlons bien entre libido et nieyi, qu’est-ce qui est fort ? Choquant ? Vulgaire? Très surpris par l’agitation », a-t-il déclaré à objectif-infos.cd depuis sa cachette où il se trouve actuellement.

Passé du journaliste rationnel, critique, pondéré qu’il était à Digital Congo au journaliste engagé, Pero Luwara serait résolument engagé à des attaques frontales contre le régime Tshisekedi. L’homme ne compte pas désarmer ni changer de fusil d’épaule aussi vite que prévu.

Ses dernières phrases amères à l’endroit du pouvoir le démontrent bien. « Les plaintes fantaisistes et poursuites judiciaires ne m’effraient pas. Je suis préoccupé par la dégradation de la situation de mon pays. Étonné par l’inaction et l’incompétence de ceux qui ont fait de la jouissance, la corruption et le tourisme leur mode de gestion de l’État », a-t-il réagi aux menaces, intimidations et attaques ciblées dont il est l’objet.

A LIRE  Justice : Bien que libéré, Emmanuel Ramazani s'est inquiété de l'interpellation du ministre de la justice !

À Kinshasa, une décision a même été prise contre Pero Luwara. Radié de la corporation UNPC, le patron de CPL TV serait aperçu aux USA fuyant la justice instrumentalisée et sous les ordres des hommes forts du régime.

Comme s’il en était fier, le journaliste Claude Pero Luwara, en cavale, assure de s’être totalement radicalisé contre le pouvoir de Félix Tshisekedi. Le combat risque d’être frontal où tous les coups sont permis même ceux en bas de la ceinture.

Par GABA.T
Objectif-Infos

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Abonnez-vous à notre newsletter

Pour être mis à jour avec toutes les dernières nouvelles, offres et annonces spéciales.