Rester informé sur l'actualité de la RDC et d'ailleurs

Situation Épidémiologique en RDC

lundi, septembre 27, 2021
56,617
Personnes infectées
Updated on September 27, 2021 4:14 pm
24,676
Personnes en soins
Updated on September 27, 2021 4:14 pm
30,858
Personnes guéries
Updated on September 27, 2021 4:14 pm
1,083
Personnes mortes
Updated on September 27, 2021 4:14 pm

Enjeux électoraux : le FCC accuse Mboso de mettre sur pied une Ceni aux ordres du pouvoir

Dans un communiqué rendu public ce samedi, le Front commun pour le Congo, dénonce formellement et condamne avec force ce qu’il qualifie de dangereuse dérive, surtout que, « comme la démonstration en a été faite lors de la dernière plénière de l’Assemblée Nationale, elle participe d’une volonté délibérée du pouvoir qui, après s’être assurée du contrôle de la Cour Constitutionnelle, veut prendre le contrôle de la CENI, contrairement aux exigences d’un processus électoral inclusif, apaisé et transparent, gage des élections libres et démocratiques ».

Dans cette documentation dont la rédaction de 24H.CD a obtenu une copie, le FCC précise, par ailleurs que quand bien-même les processus électoraux antérieurs ont connu l’absence de participation de certaines formations politiques, les règles régissant la mise en place de la commission électorale ont toujours été scrupuleusement respectées.

A LIRE  Mboso en appelle à la conscience et à la responsabilité historique de Bokondua et Utembi dans le processus de désignation du successeur de Nangaa

À en croire la famille politique de Joseph Kabila, au regard de la loi, seules les structures officielles de l’opposition institutionnelle sont habilitées à désigner des membres au sein de la Commission Paritaire.

A LIRE  Baisse de prix du billet d’avion : les compagnies aériennes pas d’accord et se disent prêtes à fermer leurs portes (Voici les raisons du blocage)

Toute désignation poursuit ce communiqué, qui ne viendrait pas officiellement de ces structures est illégale.

Le FCC réaffirme donc qu’il n’a délégué personne à la structure interne à l’Union Sacrée indûment baptisée « Commission Paritaire ».

En conséquence, « il ne se sentira pas du tout concerné si un ou plusieurs de ses membres, par une démarche individuelle et manifestement illégale, viendraient à se retrouver en son sein, moins encore par les conclusions du travail de cette prétendue Commission Paritaire. »

Dans ce document, le FCC réitère avec force sa position de fond, à savoir, qu’un consensus général des parties prenantes, sur les questions électorales essentielles, reste l’unique voie vers un processus électoral apaisé et susceptible de respecter les délais constitutionnels.


24H.cd

Abonnez-vous à notre newsletter

Pour être mis à jour avec toutes les dernières nouvelles, offres et annonces spéciales.