Rester informé sur l'actualité de la RDC et d'ailleurs

Situation Épidémiologique en RDC

lundi, septembre 27, 2021
56,617
Personnes infectées
Updated on September 27, 2021 3:14 pm
24,676
Personnes en soins
Updated on September 27, 2021 3:14 pm
30,858
Personnes guéries
Updated on September 27, 2021 3:14 pm
1,083
Personnes mortes
Updated on September 27, 2021 3:14 pm

Ensemble pour la République : Mukebayi menace de quitter le navire si Katumbi se rallie à Kabila

Le député provincial élu de la ville de Kinshasa, Mike Mukebayi menacerait de quitter le parti politique « Ensemble pour la République » si son président national Moïse Katumbi se rapproche de Joseph Kabila, son ancien collaborateur.

Il s’est exprimé au cours d’une émission télévisée à laquelle il a été invité, indiquant qu’un quelconque rapprochement entre Moïse Katumbi et Joseph Kabila ne doit pas arriver au regard des plusieurs raisons entre les deux personnalités.

”Il est impérativement impossible pour moi d’adhérer à cette logique, car le FCC n’a rien de meilleurs à offrir à la RDC. Et nous savons tout ce qu’ils ont fait. Faire d’eux un allié demain, c’est compliqué. Si Moïse Katumbi veut faire un rapprochement avec le FCC qui n’a plus rien à nous donner comme leçon dans ce pays, c’est clair je quitte son parti (…) », a-t-il précisé.

A LIRE  UA: Félix TSHISEKEDI reconnu officiellement premier vice-président!

D’après lui, le combat politique à mener doit reposer sur les valeurs et les principes.

A LIRE  RDC: les élections auront lieu en 2030 et Félix Tshisekedi restera en fonction jusqu'à l'installation du nouveau président ( Basile Olongo)

Ensemble pour la République constitue l’une des forces au sein de la nouvelle majorité parlementaire qui a conduit à la formation du gouvernement de l’Union sacrée, après la rupture des relations entre Félix Tshisekedi et Joseph Kabila.

À l’heure actuelle, les relations entre Katumbi et Tshisekedi semblent être menacées suite à la proposition de loi sur la double nationalité de Noël Tshiani portée par le Député National Singi Pululu, qui d’après le camp Katumbi celle-ci le viserait.

Il y a quelques jours dans une interview à Jeune Afrique, Moïse Katumbi avait clairement déclaré quitter l’Union sacrée au cas où cette loi sera débattue à l’assemblée nationale et votée par les députés nationaux.

Ivan Honoré
24H CD

Abonnez-vous à notre newsletter

Pour être mis à jour avec toutes les dernières nouvelles, offres et annonces spéciales.