État de siège : La commission Défense et sécurité accorde 48 h au ministre de la défense pour répondre aux préoccupations des députés

La commission Défense et sécurité de l’Assemblée nationale a accordé, ce jeudi 05 août 2021, un delai de 48 heures au ministre de la Défense nationale, Gilbert Kabanda, pour répondre aux préoccupations des députés nationaux, membres de la dite commission.

C’était dans le cadre de la réunion d’évaluation de l’état de siège qui a connu la présence du ministre de la Défense nationale et des quelques officiers des Forces Armées de la République démocratique du Congo (FARDC). Le président de la commission Défense et sécurité, Bertin Mubonzi, a indiqué que ce délai accordé au ministre de la Défense est pour lui permettre de répondre aux préoccupations soulevées par les députés.

« Ce qu’il faut retenir est que suivant les orientations du bureau de l’Assemblée nationale, nous avions démarré aujourd’hui une série des auditions des membres du gouvernement, entre autres, le ministre de la Défense. Bien évidemment, suivra le ministre de l’Intérieur et la ministre de la Justice. Et aujourd’hui, nous avons reçu le ministre de la Défense qui était accompagné par le chef d’État-major et quelques généraux qui ont un rôle dans les opérations qui sont menées dans le cadre de l’état de siège. Et ce qu’il faudra tout simplement retenir ce que ça s’est passé dans un climat de sérénité. On a échangé sur plusieurs sujets et il va revenir dans 48 heures pour répondre à certaines préoccupations des honorables députés et nous reviendront ici le lundi pour recevoir la ministre de la Justice et poursuivre avec les auditions« , a-t-il déclaré.

A LIRE  RDC : le coordonnateur de l'APLC promet de mettre en place, dans les prochains jours, des initiatives pour une meilleure coordination des services engagés dans le combat contre la corruption et infractions similaires!

Pour rappel, au cours de la séance plénière du lundi 2 août dernier, plusieurs élus nationaux, notamment du Nord-Kivu et de l’Ituri, ont exigé l’évaluation de l’état de siège décrété depuis le 3 mai dernier par le chef de l’État, Félix Tshisekedi.


Actu 30 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Abonnez-vous à notre newsletter

Pour être mis à jour avec toutes les dernières nouvelles, offres et annonces spéciales.