Rester informé sur l'actualité de la RDC et d'ailleurs

Situation Épidémiologique en RDC

lundi, novembre 29, 2021
58,115
Personnes infectées
Updated on November 29, 2021 3:07 am
6,081
Personnes en soins
Updated on November 29, 2021 3:07 am
50,930
Personnes guéries
Updated on November 29, 2021 3:07 am
1,104
Personnes mortes
Updated on November 29, 2021 3:07 am

Exploitation illicite des minerais à Mwenga : la Commission parlementaire rassure que les conclusions de l’enquête seront rendues publiques

Mise en place par le bureau de l’Assemblée Nationale, la Commission parlementaire chargée d’enquêter sur l’exploitation minière à Mwenga séjourne au Sud-Kivu depuis 24 heures. Ce Lundi 13 septembre 2021, les membres de cette délégation à leur tête le député national, Jean Claude Kibala, ont rencontré le Gouverneur pour présenter les civilités et recueillir les premiers éléments par rapport à l’exploitation minière dans la province.

Au sortir de leur audience avec le chef de l’exécutif provincial, les députés membres de la commission ont rassuré qu’ils descendront sur Mwenga pour palper du doigt la réalité, et qu’un rapport contenant des recommandations sera établi et soumis à qui de droit.

« Nous sommes venus pour les civilités mais effectivement aussi écouter le Gouverneur qui gère la province et qui certainement connait mieux que nous qui sommes à Kinshasa sur le problème d’exploitation minière. Nous nous sommes entretenus avec le Gouverneur, il nous a donné des éléments, nous allons écouter les services publics qui relèvent du pouvoir central, nous allons descendre sur terrain pour voir certainement ce qui se passe avec ces exploitations et nous ballons parler avec les populations pour voir si ces exploitants respectent les droits des populations locales, et au retour nous allons voir encore le Gouverneur pour lui parler de ce que nous avons constaté. Notre rapport est réservé à la plénière de l’assemblée qui décidera sur ce qu’elle voudra en faire », a laissé entendre le député Jean Claude Kibala, chef de la délégation.

A LIRE  Kinshasa : La REGIDESO réclame le paiement d’une facture de “près de 1,700 millions USD” à l’administration Ngobila

Parlant des missions de cette commission, le chef de la délégation a estimé qu’il est prématuré de parler aujourd’hui de ce qui sera fait exactement, et rassure néanmoins que les conclusions de l’enquête seront connues par les congolais à travers une plénière qui se tiendra à l’Assemblée nationale.

« Le parlement a ses missions. Ses missions c’est le control du gouvernement et faire les lois. Notre présence ici devra nous permettre de savoir est ce que l’Etat n’arrive pas à gérer ce secteur, parce que la situation est claire aujourd’hui. Pourquoi le gouvernement n’arrive pas gérer ce secteur ? pourquoi les sociétés exploitent sans payer les redevances ? pourquoi les sociétés minières exploitent sans respect des cahiers de charges avec les populations locales ? Et là nous allons faire des recommandations après notre mission s’il faut changer le code minier le parlement va décider, au gouvernement certainement nous ferons aussi des recommandations. Pour le moment nous n’avons pas des recommandations à faire aussi longtemps que nous ne sommes pas sur le terrain. Donc pour le moment nous avons commencé notre mission, c’est vrai que nous avions déjà certains éléments avant de venir ici car il y a une gestion centrale et provinciale dans ce secteur. De Kinshasa nous avions recueillis certains éléments et nous irons sur terrain pour en avoir d’autres et après vous serez informé parce que la plénière de l’assemblée sera ouverte à tout le monde », a rassuré le député Jean Claude Kibala.

A LIRE  Violences contre les édifices de l'église catholique et la résidence du cardinal : "C'est un grand recul sur le chemin de l'État de droit", (CENCO)

Le soutien du Gouverneur à la commission

Après avoir reçu ses hautes, le Gouverneur du Sud-Kivu s’est dit flatté de voir la représentation nationale s’approprier le combat de lutte contre l’exploitation illicite des minerais dans sa province. Théo Ngwabidje a également rassuré de tout son soutien à cette commission et a promis de faciliter à cette dernière dans toutes les étapes de l’enquête.

Théo Ngwabidje a soutenu que son gouvernement est sur cette question depuis deux ans déjà et que c’est un travail qui ne s’arrêtera pas seulement sur le territoire de Mwenga.

« Je vais d’abord souhaiter la bienvenue à la délégation des députés qui sont venus effectivement enquêter sur la situation d’exploitation minière dans la province du Sud-Kivu. Nous réaffirmé mon soutien total à cette commission et les facilitations et l’accompagnement nécessaire comme Gouverneur pour cette mission qui est importante et capitale pour le pays et pour la province. Le Gouverneur qui vous parle quand il a pris la décision de suspendre il n’a pas attendu Alain Foka, car c’est depuis décembre 2019 que nous sommes sur la question d’exploitation minière au Sud-Kivu. Nous avons commencé par le territoire de Mwenga, et c’est un travail qui va se poursuivre sur d’autres territoires. Je vous informe qu’il y a une mission qui est déjà envoyée à Shabunda pour recueillir les informations. Donc on n’a pas attendu Alain Foka et je penses que les députés qui sont là n’ont pas attendu Alain Foka, mais ils ont compris que cette question touche nos populations », a soutenu le Gouverneur du Sud-Kivu.

A LIRE  75 personnes tuées par les ADF en 2 semaines à Beni et Irumu (CEPADHO)

Pour rappel, la présidence de l’Assemblée Nationale a dépêché le 8 septembre dernier une délégation de 8 députés nationaux dans la province du Sud-Kivu, «afin de recueillir les informations sur l’exploitation illégale des ressources naturelles et la destruction de l’environnement.» La mission de cette délégation conduite par le député élu de Mwenga, Jean-Claude Kibala N’kolde, devrait en principe durer 7 jours, soit du mercredi 8 septembre au mardi 14 septembre 2021.

Bertin Bulonza
congo-press.com/Bisonews

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Abonnez-vous à notre newsletter

Pour être mis à jour avec toutes les dernières nouvelles, offres et annonces spéciales.