Fayulu à Tshisekedi : « On ne s’improvise pas à la tête d’un pays… la présidence de la République ne peut pas être un premier emploi »

Comme il sait bien le faire, le président de l’Engagement pour la Citoyenneté et le Développement (ECiDé) a tiré à boulets rouges sur le président congolais dont il dédaigne son autorité acquise par fraude et corruption.

Intervenant, sur les antennes de TV5 Monde, Martin Fayulu Madidi a relevé la raison du surplace de la RDC depuis l’indépendance jusqu’à nos jours, qui n’est autre que l’absence du leadership, manque de « capacité ou de niveau », dit-il sur un ton ferme.

Il faudra absolument que le nouveau chef de l’État soit quelqu’un qui possède des grandes capacités sur la gestion du pays pour enfin prétendre relever tous les défis auxquels est confrontée la RD Congo.

« On ne s’improvise pas à la tête d’un pays… la présidence de la République ne peut pas être un premier emploi », a déclaré le défenseur de la « Vérité des Urnes » de 2018.

Un profil qu’il veut pour l’actuel chef de l’État, et qui manque cruellement à tous les anciens Chefs d’État de Joseph Kasa-Vubu jusqu’au tout dernier, Félix Tshisekedi Tshilombo, à l’en croire.

A LIRE  Léopards : Hector Cúper a demissioné

Au cours de ce même entretien, le candidat malheureux à la dernière présidentielle a dit promettre une « immense résistance » au nouveau régime, car selon Martin Fayulu, « le peuple congolais n’a pas accepté de se faire voler ces résultats de 62,11 %», a-t-il affirmé.

Soulignons que le leader de l’ECIDÉ est candidat déclaré à la présidentielle de 2023. Le rêve dont il caresse la réalisation est de rétablir véritablement un État de droit. Ceci passe par des élections apaisées, transparentes et libres afin de mettre dehors les actuels dirigeants.


Objectif Infos

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Abonnez-vous à notre newsletter

Pour être mis à jour avec toutes les dernières nouvelles, offres et annonces spéciales.