Rester informé sur l'actualité de la RDC et d'ailleurs

Situation Épidémiologique en RDC

lundi, janvier 17, 2022
82,306
Personnes infectées
Updated on January 17, 2022 10:27 pm
30,151
Personnes en soins
Updated on January 17, 2022 10:27 pm
50,930
Personnes guéries
Updated on January 17, 2022 10:27 pm
1,225
Personnes mortes
Updated on January 17, 2022 10:27 pm

Frais du Tenafep: « les agitations de Tony Mwaba m’étonnent » (Mike Mukebayi)

Les altercations verbales entre Jules Alingete, inspecteur chef de service à l’Inspection générale des finances (IGF), et Tony Mwaba, ministre de l’Enseignement primaire, secondaire et technique (EPST), au sujet des frais à payer aux surveillants du Test national de fin d’études primaires (TENAFEP), préoccupent au plus haut point la population.

Réagissant lundi 16 Août dernier à cette escalade verbale, le député provincial élu de Kinshasa, Mike Mukebayi Nkoso, a déclaré que  » les agitations de Tony Mwaba m’étonnent ». Pour lui, le ministre de l’EPST s’est perdu dans ses diatribes. « S’il ne se reproche de rien, pourquoi claironne-t-il ça et là ? », se demande-t-il.

L’élu de Lingwala trouve « tout à fait normal » que le paiement des surveillants du TENAFEP se fasse par voie bancaire, « quels que soient les pourcentages à payer ». Il explique d’ailleurs que c’est à l’avantage de ces enseignants car, plus tard, ils pourront avoir accès aux crédits.  » Nous devons nous y conformer, et c’est bien pour le développement du pays « , a-t-il renchéri.

A LIRE  Covid-19/RDC : Le confinement général, une solution pour lutter contre la propagation du virus?

Ce député provincial rappelle que si Tony Mwaba dit combattre la corruption dans son secteur qu’est l’EPST,  » il doit savoir que Jules Alingete le fait dans tous les secteurs. Non pas pour le bien de l’Udps, mais plutôt de l’ensemble de la République démocratique du Congo « .

Pour rappel, l’IGF avait constaté un mouvement obscur sur les frais à payer aux surveillants du TENAFEP tenu le 2 Août 2021. Pour prévenir le pire, il a souhaité que le paiement se fasse par voie bancaire, étant donné que tous les enseignants sont bancarisés.  » Non », rétorque le ministre du secteur qui préfère que la paie soit directe pour éviter des frais bancaires qui devront amenuiser la petite enveloppe de 40 000 FC attendue.

LM
congo-press.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Abonnez-vous à notre newsletter

Pour être mis à jour avec toutes les dernières nouvelles, offres et annonces spéciales.