Guerre en Ukraine : « Déjà près de 150 Congolais ont rejoint la Pologne » (Lutundula)

« La grande majorité des congolais d’Ukraine, environ 150 personnes, ont été accueillies en Pologne », annonce, sur Top Congo FM, le vice-Premier ministre, ministre des Affaires étrangères Christophe Lutundula.

« Nous avons reçu l’état de besoins, le gouvernement est en train d’étudier les modalités pratiques d’une assistance rapide ».

Cependant, explique le chef de la diplomatie, « ceux qui sont arrivés en Pologne, on leur a donné un droit de séjour d’un mois. Dans ce délai, certains doivent décider où ils doivent partir et nous essayons, comme gouvernement, de voir dans quelle mesure, au regard de l’évolution de la situation, leur obtenir le cas échéant, une prolongation ».

Par ailleurs, fait-il observer, « je n’ai pas encore reçu l’ambassadeur de Pologne, parce qu’en fait, il réside à Luanda en Angola même si sa juridiction est la RDC. Mais il viendra, je l’attends », assure Christophe Lutundula, qui indique avoir en lieu et place « reçu l’ambassadeur de la Russie ».

A LIRE  Covid-19/RDC: Kinshasa enregistre 152 nouveaux cas confirmés (Bulletin)

Avec ce diplomate, « nous avons parlé de la possibilité d’évacuer 12 jeunes boursiers Congolais qui sont dans une université Ukrainienne ».

« L’ambassadeur nous a demandé de lui envoyer les coordonnées des enfants, ce qui a été fait. Mais le problème est plus difficile et délicat qu’on ne le pense pour ces 12 enfants », souligne-t-il.

Ce sont environ 200 étudiants Congolais, en majorité boursiers du gouvernement Ukrainien, qui se trouvaient encore bloqués, ce lundi 28 février, à la frontière Polonaise, en raison du refus de Varsovie de les laisser accéder sur son territoire.

Christophe Lutundula indiquait alors avoir « saisi le HCR ainsi que l’organisation internationale de migration pour voir dans quelle mesure, ils peuvent intervenir dans les plus brefs délais pour préserver la vie de nos concitoyens, compte tenu de leur spécialité ».

La guerre en Ukraine a éclaté au petit matin du jeudi 24 février, après que le président Vladimir Poutine ait annoncé une opération militaire pour défendre les territoires séparatistes du Donbass (Donetsk et Lougansk) des assauts de Kiev. 3 jours plutôt, le chef du Kremlin reconnaissait l’indépendance de ces 2 territoires Ukrainiens.

A LIRE  Coronavirus : Du rififi autour du premier cas confirmé à Kinshasa, Noël Tshiani a fait le point !

Éric Lukoki
Top Congo FM

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Abonnez-vous à notre newsletter

Pour être mis à jour avec toutes les dernières nouvelles, offres et annonces spéciales.