Incursion des M23 : Denis Mukwege appelle le Gouvernement à refuser l’assistance aux rebelles via les États de la région

Le prix Nobel de la paix Denis Mukwege hausse de nouveau le ton après l’incursion des rebelles M23 survenue dans la nuit du 27 au 28 mars dans le territoire de Rutshuru au Nord-Kivu. Très préoccupé par la recrudescence des massacres, Denis Mukwege pense que l’État congolais ne doit plus accepter que les États de la région soutiennent une assistance aux M23.

En ce sens, martèle-t-il, qu’il faut mettre fin à l’intensification des activités de la rébellion du M23 dans le Territoire de Rutshuru sans tarder.

« L’escalade des activités de la rébellion du M23 dans le territoire de Rutshuru doit être stoppée sans délai », écrit-il sur son compte twiter.

Avant de poursuivre : « Guerre oubliée : malgré l’état de siège social, la situation sécuritaire continue de se détériorer, et les massacres de congolais se poursuivent chaque jour ».

Dans une mise au point faite ce lundi 28 mars, les FARDC accusent l’Armée rwandaise d’avoir mené cette attaque contre ses positions à Tchanzu et à Runyoni, dans le territoire de Rutshuru (Nord-Kivu). « Deux soldats RDF ont même été arrêtés. Il s’agit de l’Adjudant Habyarimana Jean-Pierre, matricule AP 27779, et du Soldat de rang Uwajeneza Muhindi John, Aka Zaje, tous du 65tme Batailion 402-rc Brigade de RDF »

A LIRE  RDC/TENAFEP : des élèves tués d'autres portés disparus lors des affrontements entre l'armée et miliciens dans un centre de passation d'examen à Masisi (Nord-Kivu)


Opinion Info

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Abonnez-vous à notre newsletter

Pour être mis à jour avec toutes les dernières nouvelles, offres et annonces spéciales.