Rester informé sur l'actualité de la RDC et d'ailleurs

Situation Épidémiologique en RDC

jeudi, septembre 23, 2021
56,463
Personnes infectées
Updated on September 23, 2021 11:25 am
24,537
Personnes en soins
Updated on September 23, 2021 11:25 am
30,858
Personnes guéries
Updated on September 23, 2021 11:25 am
1,068
Personnes mortes
Updated on September 23, 2021 11:25 am

Insalubrité à Kinshasa : « Nous ne pouvons pas continuer à accepter et rester là pour ne rien faire »( Kabund)

C’est devenu un argument de campagne, la propreté de Kinshasa est une fois encore remise en cause. Manque de civisme, manque de moyens ou de vision claire, à qui la faute ?

C’est une position de guerre que vient de prendre le caucus des députés nationaux élus de Kinshasa contre le Gouverneur Gentiny Ngobila Mbaka.

Ce mercredi 11 août face à la presse, le 1er Vice Président de l’Assemblée nationale Jean-Marc Kabund a, au nom des élus de Kinshasa, pris la parole pour décrire premièrement dans quel état se trouve aujourd’hui la capitale congolaise.

«Dans une ville comme la nôtre, dès qu’on descend de l’aéroport de N’djili jusqu’au centre ville on constate des immondices le long des avenues. Tous les caniveaux de la ville de Kinshasa sont bouchés. vous imaginez les conséquences, il y a des immondices et marchés pirates partout», a-t-il déploré.

Le président du parti présidentiel, Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS) dénonce en outre les actes de tortures dont sont victimes les agents de l’ordre de la part des usagers de la route dans l’exercice de leur travail de régulation de circulation routière.

À l’en croire, ces actes sont inacceptables et nécessitent un changement pour un pays qui se respecte comme la RDC.

«Nous ne pouvons pas accepter en tant qu’élus de cette ville, continuer à accepter et rester là pour ne rien faire. Les responsabilités en ce moment sont partagées et établies, celles des autorités nationales et des autorités provinciales», a-t-il ajouté.

Chaque jour, à six heures du matin, les poubelles débordent. Les éboueurs le constatent, il y a « de plus en plus de déchets » dans Kinshasa. Palettes, cartons ou sacs éventrés, il est devenu commun que les déchets soient hors des bacs. Le projet Kin-Bopeto reste pour plus d’un observateur un slogan creux. Il faut pousser l’Autorité Urbaine à agir efficacement ou cas contraire, il sera poussé à mordre la poussière.


objectif-infos

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Abonnez-vous à notre newsletter

Pour être mis à jour avec toutes les dernières nouvelles, offres et annonces spéciales.