JC Masangu : « Il faut diversifier l’économie, au-delà de l’augmentation des réserves de change »

« Il faudrait diversifier l’économie de la RDC pour pouvoir transformer les produits de base, les matières premières, en produits semi-finis et produits finis pour nous permettre d’avoir une économie beaucoup plus saine, une économie résiliente, c’est-à-dire une économie qui peut faire face à des chocs exogènes comme par exemple, la crise financière », préconise, sur top congo fm, Jean-claude Masangu, ancien gouverneur de la Banque centrale du Congo (BCC), qui du reste, salue la nette augmentation des réserves de change aujourd’hui évaluées à 3,5 milliards.

« De manière générale, une hausse des réserves de change est toujours bénéfique. Ça vous permet de faire face aux demandes internationales, comme le paiement des dettes souveraines », explique-t’il d’emblée. 

Et pour cause, poursuit-il, « nous commerçons avec le monde entier, or la RDC est un pays à l’économie extravertie, c’est-à-dire que nous importons plus de biens et services que nous en exportons. Nous importons (aussi) beaucoup de produits alimentaires, lorsque ceux-ci augmentent, il y a une incidence sur l’économie ici en RDC. Et si par malheur, nous n’avons pas suffisamment de devises pour faire face à cette augmentation des prix ou la demande des produits alimentaires, nous serons en difficulté ».

A LIRE  Agressé gravement, le député Iracan évacué à l’étranger

Voila pourquoi, « dans tous les cas des figures, une hausse des réserves de change, en ce qui concerne la RDC, est toujours bénéfique. Plus vous en avez, plus vous pouvez intervenir sur le marché, vendre de la devise pour stabiliser votre monnaie qui est le Franc congolais », analyse l’ancien Patron de l’institut d’émission qui a vu naître cette monnaie en 1998.

« Et maintenant qu’on entre dans une zone de stabilité », fait observer Jean-claude Masangu, « il y a aussi le gouvernement, qui dans l’exécution de son budget, doit également faire sa part : exécuter un budget en équilibre ».

Ceci pourrait aider à maintenir l’embellie dont se targue aujourd’hui l’économie Congolaise.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Abonnez-vous à notre newsletter

Pour être mis à jour avec toutes les dernières nouvelles, offres et annonces spéciales.