Journée ville morte à Goma: des blessés graves après une vive tension à Majengo

Depuis le matin de ce lundi 20 décembre 2021, la ville de Goma , chef-lieu du Nord-Kivu s’est réveillée dans le choc suite à l’appel à une journée ville morte, lancé  par des organisations de la Société Civile, pour décrier la criminalité dans plusieurs entités du Nord-Kivu, et l’entrée annoncée de la Police rwandaise.

Sur l’axe Mutinga-Majengo, la tension était vive depuis les premières heures. Les tirs ont retenti dans la zone pendant plus d’une heure. Les sources sur place parlent des blessés graves côtés civils et policiers. La même source ajoute que deux armes de la Police ont été emportés par les manifestants.

«Une balle perdue vient d’atteindre un enfant ici à Majengo sur avenue Itala l’enfant de mon voisin dans la colonne vertébrale mais elle n’est pas morte, » témoigne un habitant rencontré sur place par Laprunellerdc.info

Des sources indépendantes précisent qu’il y aurait même des morts dans le rang des civils, tout comme de la Police.

A LIRE  Sud-Kivu : Des refoulés Burundais transités à Bukavu

Lire aussi Journée ville morte à Goma: des coups de feu entendus ce matin à Majengo

Déjà, un dispositif important de la Police a été déployé dans les coins chaux de la partie nord de la ville de Goma. Des arrestations des manifestants ont été signalés.

Par ailleurs, sur route Goma-Sake, plusieurs barricades sont visibles sur la chaussée, perturbant la circulation. Les forces de défense et de sécurité soutiennent les policiers envoyés dans le coin pour remettre de l’ordre.

congo-press.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Abonnez-vous à notre newsletter

Pour être mis à jour avec toutes les dernières nouvelles, offres et annonces spéciales.