Jules Alingete éclaircit le contexte de ses propos mal interprétés (document)

Depuis Texas où il séjourne à Houston aux États-Unis d’Amérique pour une conférence sur l’investissement en RDC, l’inspecteur général chef de service de l’inspection générale des finances, Jules Alingete, éclaircit par le biais de la cellule de communication de son service, ses propos qui sont mal interprétés par l’opinion nationale et fait polémique sur la toile.

Dans une mise au point faite par sa cellule de communication, l’inspecteur général Alingete éclaircit ses propos prononcés dans un contexte que beaucoup de personnes animées de mauvaise intention ou n’ayant pas saisi le contexte général de son discours ont su récupérer une partie pour en faire un prétexte péjoratif.

Alors qu’il a déclaré devant les investisseurs et tous les participants à cette conférence que « la RDC n’est pas un pays en guerre » en vue de faire comprendre que sa patrie est un milieu favorable de climat d’affaires pour les investisseurs, une frange de congolais interprètent ses propos comme si l’inspecteur général chef de service de l’IGF, Jules ALINGETE, ignorait les réalités belliqueuses dans la partie Est de la république et que ce serait cracher sur la mémoire de ses compatriotes qui ont péri ou une moquerie aux autres compatriotes en situation difficile.

A LIRE  Félix Tshisekedi : "Pour avoir perdu plusieurs parents et proches, je suis mieux placé pour témoigner sur les ravages causés par la Covid-19"

Au travers la mise au point faite par sa cellule de communication, Jules ALINGETE, le traqueur de ceux qui détournent les derniers publics, tient à éclaircir l’opinion nationale et ces personnes mal intentionnées ou à lente compréhension, la quintessence de son discours.

Obed Bisidi
Flash Info Plus

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Abonnez-vous à notre newsletter

Pour être mis à jour avec toutes les dernières nouvelles, offres et annonces spéciales.