Justice : << Placer Vital Kamerhe en mandat d'arrêt provisoire serait une injonction venue de l'extérieure >> (John Kaboto)

Après le transfert de vital Kamereh à la prison centrale de Makala, ses avocats préparent une demande de mise en liberté provisoire. Le directeur du cabinet de Félix Tshisekedi a été placé sous mandat d’arrêt provisoire par le procureur général près de la cour d’appel Kinshasa/Matete, bien évidemment après une audition de plus de six heures sur l’utilisation des fonds alloués aux travaux de 100 jours du chef de l’État.
Maître John Kaboto, l’un des avocats de Vital Kamerhe,  s’est confié à nos confrères d’ACTUALITE.CD et a tenté de faire le point sur la situation actuelle : << Nous nous organisons pour intervenir en chambre du conseil pour la régularisation de sa détention. Nous allons introduire d’abord une lettre de demande d’une mise en liberté provisoire pour qu’il recouvre sa liberté. Il va continuer à coopérer avec la justice. Kamerhe n’est pas un petit Monsieur >>.
Pour lui, placer son client en détention provisoire serait une injonction venue de l’extérieure.
Il renchérit : << Kamerhe a voulu coopérer, collaborer avec la justice. Nous avons pensé qu’il y a une main noire derrière. Nous pensons que la décision de le placer sous mandat d’arrêt provisoire émanerait de l’extérieur >>.

A LIRE  Élections 2023 : "Désormais les membres de la CENI seront poursuivis par la justice en cas de fraude électorale" (Jean-Jacques Mamba)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Abonnez-vous à notre newsletter

Pour être mis à jour avec toutes les dernières nouvelles, offres et annonces spéciales.