Kasaï Oriental : un mort et des villages incendiés suite aux affrontements entre deux groupements à Katanda

Un mort, des blessés et plusieurs cases incendiées, c’est le bilan provisoire de violents affrontements qui ont opposé les habitants du groupement de Bena Kapuya à ceux de Bena Nshimba dans le secteur de Baluba Lubilanji en territoire de Katanda, à plus de 60 km à l’ouest de Mbuji-Mayi au Kasaï Oriental, ce jeudi 15 avril 2022.

L’administrateur du territoire de Katanda, Pascal Kazadi Mudimba qui confirme l’information, indique que la seule personne qui a succombé est une femme blessée à la machette qui est décédée alors qu’on l’achéminait à l’hôpital de Bibanga.

Il explique que la tension est montée après la rumeur faisant état de la libération de Vincent de Paul Mutombo, prétendant chef de groupement des Bena Nshimba détenu depuis deux ans, dont l’affaire se trouve devant la cour de cassation. Les Bena Kapuya qui soutiennent l’actuel chef coutumier Mutombo Kasala II, se sont attaqués aux partisans de Vincent de Paul Mutombo et la situation a dégénéré. Ce qui a occasionné l’incendie des villages de Bena Kabeya, Bena Kalengalenga, Mbumba et une partie du village des Bena Kapuya.

A LIRE  Kinshasa : la police a dispersé un groupe des militants au siège du MLC (Situation 09h45')

La même source rensiegne que quelques villageois ont pris fuite suite à cette tension et se sont réfugiés vers les villages voisins de Nkuadi, Bakua Mulumba, Bakua Kande et d’autres seraient en route vers Ngandajika, dans la province de Lomami.

L’autorité territoriale révèle que le conflit foncier entre ces deux groupements est de plus d’un siècle soit depuis 1892.

« Le secteur de Baluba Lubilanji a trois groupements, les Bena Kapuya, Bena Muembia et Bena Nshimba. Les Bena Kapuya ont toujours des prétentions sur les terres des Bena Nshimba. L’actuel chef coutumier Mutombo Kasala II ferme les yeux sur certaines occupations des terres par les Bena Kapuya à la différence du prétendant chef coutumier Vincent de Paul Mutombo qui ne jure que par la récupération de toutes les terres de Bena Nshimba. Ce que les Bena Kapuya et les Bena Muembia redoutent. C’est ainsi que sa libération a créé des troubles », précise Pascal Kazadi Mudimba.

A LIRE  Covid-19 : L'ACAJ demande au premier ministre d'operationaliser et de coordonner le Fonds national de la solidarité contre le coronavirus

Il sied de noter que les éléments des forces de l’ordre ont été déployés sur le lieu des affrontements pour rétablir la paix.

JM Mpandanjila (Correspondant à Mbuji-Mayi)
congo-press.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Abonnez-vous à notre newsletter

Pour être mis à jour avec toutes les dernières nouvelles, offres et annonces spéciales.