Kinshasa : gaz lacrymogène pour disperser les manifestants qui exigent l’expulsion de l’ambassadeur du Rwanda

La police nationale congolaise (PNC)  utilise les gaz lacrymogènes pour disperser les militants des mouvements citoyens Lutte pour le changement (LUCHA) et Filimbi, qui ont manifeste ce vendredi 4 septembre pour exiger l’expulsion de l’ambassadeur du Rwanda Vincent Karega.
Ces militants, plus d’une cinquantaine, étaient jusque-là réunis au niveau de la Cour de cassation, dans la commune de Gombe. Ils se rassemblaient progressivement pour enfin se diriger vers la résidence de M. Karega, qu’ils accusent de « révisionnisme » et de “négationnisme” face aux massacres en août 1998 de plus d’un millier de civils congolais par des militaires rwandais.
 
Pour l’instant, la police, grâce à sa forte présence sur le lieu, a réussi à disperser tous les manifestants. Certains ont même été interpellés mais relâchés aussitôt après. La police poursuit d’autres manifestants
Actualité.cd/Bisonews

A LIRE  Covid-19/RDC : les chefs des confessions religieuses proposent à Sylvestre Ilunga le déconfinement progressif

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Abonnez-vous à notre newsletter

Pour être mis à jour avec toutes les dernières nouvelles, offres et annonces spéciales.