Kinshasa : Gentiny Ngobila a honoré la mémoire de Grand Kallé

En guise d’honneur à la mémoire du feu musicien congolais Joseph Kabasele Tshamala dit “Grand Kallé”, le gouverneur de la ville de Kinshasa, Gentiny Ngobila, est allé, ce jeudi 10 février 2021, déposer sa gerbe de fleurs sur la tombe de cet artiste, au cimetière de la Gombe.
En présence de la famille biologique de Grand Kallé, des artistes musiciens et comédiens notamment verkys kiamwangana, et mangobo, ainsi que de quelques membres de l’exécutif provincial de Kinshasa, Gentiny Ngobila a reconnu l’immense talent du feu artiste.
«C’est un homme immense, il est le premier à avoir créé un orchestre ou groupe moderne avec des instruments qui jouent. C’est lui aussi qui a fait orienter la musique congolaise vers le rythme cubain», a déclaré Gentiny Ngobila.
Et d’ajouter : «À l’époque, on voyait le Grand Kallé chanter avec sa voix langoureuse, et surtout dramatique, utilisant ainsi un ton assez grave. Ce genre des musiciens on ne le retrouve plus. Le genre de musiciens qu’on appelle le chanteur à coffret, c’est un chanteur qui pouvait électriser le public rien que par sa voix sans bouger un seul doigt de sa main. Il reste le père fondateur de notre musique moderne».
En effet, Grand Kallé est considéré comme le père de la musique congolaise moderne pour avoir introduit le style afro-cubain dans la rumba.
Créateur de l’orchestre “African Jazz », il est l’auteur de nombreux succès dont “Para fifi », “Dis moninga » et du légendaire “Indépendance Cha cha ».
Né le 16 décembre 1930 à Matadi, Grand Kallé est décédé le 11 février 1983 à Paris.
Eunice Luyeye

A LIRE  RDC : pas de consensus entre transporteurs aériens et gouvernement, les points qui bloquent

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Abonnez-vous à notre newsletter

Pour être mis à jour avec toutes les dernières nouvelles, offres et annonces spéciales.