Kinshasa: le nombre de passagers est toujours limité dans le transport en commun ( officiel )

Après la levée de l’état d’urgence le mardi dernier par le chef de l’État Félix Tshisekedi, le constat reste amer ausein de la population congolaise qui pense déjà à la fin de la covid-19 en République Démocratique du Congo. La distanciation sociale n’est plus respectée dans le transport commun.
Dans une interview accordée à la radio Top Congo, le porte-parole du gouvernement provincial de la ville de Kinshasa Charles Mbuta Muntu pense que certaines mesures restent obligatoires même après la levée de l’état d’urgence.
Il s’agit, entre autres, du port de masques en milieux publics et du nombre de passagers qui est toujours limité dans le transport en commun.
« Toutes ces mesures ne sont pas abrogées parce que la lutte (contre le Coronavirus) continue », a déclaré le porte-parole du gouvernement provincial de la ville de Kinshasa.
Le porte-parole du gouvernement a révélé que le gouverneur de la ville a tenu une réunion de Conseil de sécurité dernièrement. Il était question de prendre les mesures d’accompagnement de ce tout ce qui avait décidé après la levée de l’état d’urgence.
Par ailleurs, il a annoncé qu’une gamme de mesures sera communiqué à la population.
A en croire, le porte-parole du gouvernement provincial, les force de l’ordre et les services de sécurité sont en train de travailler pour faire respecter certaines mesures d’accompagnement.
« Pour l’instant, c’est la sensibilisation. Mais, tous les services compétents sont en train de travailler », a-t-il affirmé.
En outre, Charles Mbuta Muntu estime que les gens ont mal compris l’adresse du Chef de l’Etat et se sont résolus de vivre sans respect des gestes barrières.
Il sied de signaler que le chef de l’État Félix Tshisekedi a annoncé la reprise à la normale de certaines activités, notamment l’ouverture des Magasins, banques, restaurants, cafés, bars, entreprises, rassemblements; à partir du 3 août, la reprise des écoles, universités au niveau des classes terminales; à partir du 15 août, la réouverture des églises, lieu des cultes, la reprise des mouvements migratoires interprovinciaux, l’ouverture des ports, aéroports, et frontières, réouverture des discothèques, stades, et salles des spectacles.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Abonnez-vous à notre newsletter

Pour être mis à jour avec toutes les dernières nouvelles, offres et annonces spéciales.