Kinshasa : les ministres des Finances et le ministre de l’Intérieur interpellés à l’Assemblée nationale

Une double initiative parlementaire du député Jackson Ausse Afingoto a été déposée sur la table du président de l’Assemblée nationale. L’élu d’Irumu interpelle le vice-premier ministre de l’Intérieur et adresse une question orale avec débat au ministre des finances. 

Ce député d’Ensemble pour la République de Moise Katumbi reproche au vice premier ministre des propos outrageant à l’égard des élus. 

« Nous sommes à une session purement de contrôle. C’est pour cette raison que, je venais de déposer une pétition contre le ministre de l’Intérieur, parce que nous avons trouvé incohérent, grave et même outrageant, ce qu’il a dit à propos des députés nationaux et provinciaux et des sénateurs. Il a même mêlé le nom du président de la République dans sa communication. Nous l’appelons à l’Assemblée pour qu’il puisse amener, des explications supplémentaires. Nous dire exactement ce qu’il a voulu dire », a indiqué le député Jackson Ausse Afingoto. 

 Il exige par ailleurs des explications du ministre des Finances sur l’inexistence des directions générales des régies financières dans quinze provinces créées en 2015. 

A LIRE  RDC : Garry Sakata dépose une proposition de loi à l'assemblée nationale sur la lutte contre le tribalisme

 « Par rapport au ministre des finances, c’est encore grave ce qu’il a dit. Aujourd’hui, nous avons vingt-six provinces. Mais, il y a quinze provinces qui n’ont pas des directions provinciales de régies financières. Je me pose la question, comment le ministre des Finances peut calculer la rétrocession pour ces provinces ? Je trouve que, ce n’est pas normal et je trouve que, c’est un disfonctionnement planifié. C’est pour cette raison que je demande au ministre de nous donner les explications parce que, la DGI, la DGRAD, la DGDA dans chaque province, nous devons avoir une représentation provinciale de manière à permettre aussi la mobilisation des ressources pour que nous soyons capables de financer les charges de l’Etat », a conclu Jackson Ausse.


Radio Okapi

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Abonnez-vous à notre newsletter

Pour être mis à jour avec toutes les dernières nouvelles, offres et annonces spéciales.