« L’agresseur est clairement établi, il faut le nommer » (Mukwege)

« On ne peut pas dire qu’on ne sait pas que c’est le Rwanda qui soutient le M23 », a déclaré ce matin à Bukavu, le prix Nobel de la paix qui a reçu la visite du Roi Philippe. 

Le docteur Denis Mukwege rappelle que le M23, défait en 2012, « n’est pas un mouvement spontané. Quand ils avaient attaqué la RDC à l’époque, le président américain Barack Obama avait appelé en public, devant des journalistes, le président rwandais pour lui demander d’arrêter. Et une semaine après, ce mouvement s’est replié au Rwanda ». 

Le docteur Mukwege demande aujourd’hui à la Belgique de s’impliquer pour la résolution de cette énième agression du voisin, « on ne peut plus continuer à faire de la spéculation sur qui agresse qui, l’agression on doit la nommer ». 

Le Roi Philippe est arrivé ce dimanche matin dans la province du Sud-Kivu, 3ème étape de sa visite en RDC, après Kinshasa et Lubumbashi. 

A LIRE  Ni glissement, ni élections bâclées en 2023, exige la Dypro (Déclaration)

Au cours de ses différentes interventions pendant son séjour, il a notamment annoncé que la Belgique défend l’intégrité territoriale de la RDC. 

« Cette situation ne peut plus durer. Il en va de notre responsabilité d’y remédier », avait dit le Roi dans un discours à la nation congolaise au Palais du Peuple, après que le premier ministre belge, lui aussi se Kinshasa, avait estimé que « comme en Ukraine, la RDC a le droit d’exiger de (ses) voisins que (son) territoire soit respecté… Si vous l’estimez nécessaire; la Belgique est prête à jouer un rôle pour que ces responsabilités soient respectées », avait encore dit Alexandre de Croo, au cours de la conférence de presse commune qu’il avait tenue avec le président Tshisekedi.


Top Congo Fm

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Abonnez-vous à notre newsletter

Pour être mis à jour avec toutes les dernières nouvelles, offres et annonces spéciales.