Le député Léon Nembalemba s’oppose à la motion de défiance initiée contre le ministre de l’Économie

C’est ce mercredi 30 mars 2022 que la motion de défiance sera examinée la motion de défiance déposée contre le ministre de l’Économie Jean-Marie Kalumba. 70 députés nationaux, qui l’accusent d’incompétence, ont signé cette motion.

Léon Nembalemba connu sous le nom de « Papa Molière », dit non à cette motion de défiance. Ce membre de l’Union sacrée donne les raisons expliquant pourquoi il s’oppose à la démarche des 70 députés.
À l’en croire, ces mêmes députés reçoivent de l’argent auprès de ce ministre, leur motivation n’est pas patriotique.

« Quant à la motion de défiance du ministre de l’Économie qui est membre de l’union sacrée, moi j’ai préféré dire non. On m’avait donné difficilement la parole. Et quand j’ai eu la parole, j’ai fait comprendre aux députés que ce n’est pas correct de demander une motion de défiance contre quelqu’un auprès de qui vous avez eu des faveurs financières ».

Et de poursuivre : « Je les ai même menacés de citer leurs noms si et seulement ils m’empêchaient de parler. Il y a des députés qui font chanter le ministre. On les connaît et les trouve parmi les 70 députés qui ont signé cette motion de défiance. »

A LIRE  RDC : "la société Égal a été créée avec 42,9 millions usd appartenant à l'État congolais"(Noël Tshiani)

Léon Nembalemba révèle que la plupart des députés de l’Assemblée Nationale ne travaillent pas pour le peuple, mais plutôt pour leurs intérêts personnels.

« Je le dis et répète, le parlement que vous voyez là n’est pas pour le peuple. Ils ne cherchent que leur intérêt. Mais il y a un certains nombres des députés qui travaillent jour et nuit pour proposer des lois, des belles lois, on ne les applique pas, et ça c’est découragent » a-t-il dévoilé.

D’après lui, jusqu’à présent le parlement n’a jamais interpellé sérieusement les ministres incompétents, alors qu’ils ont cette possibilité souligne-t-il.

« Jusqu’à présent aucun de nos ministres n’a été interpellé sérieusement. En tant que députés nous avons cette force d’interpeller même un Premier ministre et les entendre, mais jusqu’à présent nous n’avons fait tomber aucun ministre pour l’intérêt du pays ».

Hénoc Mpongo
congo-press.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Abonnez-vous à notre newsletter

Pour être mis à jour avec toutes les dernières nouvelles, offres et annonces spéciales.