Le député Patrick Munyomo s’oppose à la création de « Air Congo » et s’en prend à l’approche de Chérubin Okende

Dans une lettre adressée au Président de la République, le député national Patrick Munyomo Basilwango s’oppose à la création de la compagnie aérienne Air Congo et  détruit l’argumentaire du ministre des Transports, Voies de communication et Désenclavement, Chérubin Okende.

Patrick Munyomo évoque plusieurs raisons principales pour lesquelles il trouve inopportune la création de cette compagnie aérienne.

« La société Congo Airways est une compagnie de transport aérien public créée le 15 Août 2014 avec une flotte de quatre avions d’occasion (…) achetés par l’État congolais au moment où la RDC n’avait qu’un budget de 4 milliards USD. Sept ans après, avec un budget plus que doublé, soit 10 milliards USD.

Pourquoi doit-on prendre en leasing (ACMI)  auprès d’Ethiopian Airlines endettés de plus de 2 milliards USD plutôt auprès de grandes sociétés dont la vocation est d’acheter et payer progressivement des avions? Et si la nouvelle compagnie connaissait les mêmes difficultés que Congo Airways, le prochain ministre des Transports devrait lui aussi créer une énième compagnie aérienne nationale ? », s’est-il interrogé.

A LIRE  Football: Youssouf Mulumbu signe au FC Saint Eloi Lupopo

Ce député national constate également que le « contrat signé entre le gouvernement congolais et Ethiopian Airlines offre beaucoup d’avantages à la société éthiopienne au détriment de la RDC qui n’aura que le poste du conseil d’administration ( qui sera occupé par Chérubin Okende) et d’autres postes d’exécution ».

Au sujet des pays qui possèdent plus d’une compagnie aérienne aérienne, Patrick Munyomo en remet une couche au ministre des Transports.

« Il serait souhaitable que le ministre des Transports, Voies de communication et Désenclavement puisse revoir ses sources d’informations. Concernant l’Afrique, aucun pays ne possède plus d’une compagnie aérienne nationale ». Pour lui, l’Afrique du Sud, cas cité par le ministre des Transports (…) , seule South Africa Airlines  » SAA » est la compagnie aérienne nationale. Le reste étant soit des filiales de la compagnie aérienne nationale, soit des sociétés privées.

Ce député national qualifie aussi d’  » insulte à l’État congolais », la déclaration qui avait été faite à la presse par le ministre Chérubin disant que « Ethiopian Airlines renforcera les capacités de l’aviation civile congolaise pour le respect des normes internationales ». « l’Éthiopie accepterait-elle que Congo Airways soit le régulateur de l’aviation civile éthiopienne ? », s’est-il interrogé.

A LIRE  L’ex-gouv’ Matubwana aux arrêts, des Ne Kongo en colère

Et de s’étonner :

« Comment comprendre qu’un ministre des Transports, Voies de communication et Désenclavement ayant l’aviation de ses attributions se substitue au Ministre ayant le portefeuille dans ses attributions rédigés les statuts d’une société à économie mixte, à en fixer le capital, la répartition des actions et en déterminant les organes de gestion ».

Patrick Munyomo exhorte le Président de la République à surseoir ce partenariat pour tenter de relancer Congo Airways. Il a aussi rappelé la prestation non aboutie du ministre des Transports lors de son invitation à l’assemblée nationale où les réponses apportées n’étaient pas satisfaisantes.

Saint Yannick
topdirect

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Abonnez-vous à notre newsletter

Pour être mis à jour avec toutes les dernières nouvelles, offres et annonces spéciales.