Le FCC compte corriger ses faiblesses du passé et reconstituer ses forces (Honoré Lubumba)

Après la fin de la coalition gouvernementale FCC-CASH et le changement de la majorité parlementaire en faveur du président Tshisekedi, un silence inhabituel était observé dans le camp de la famille politique de Joseph Kabila en Ituri.

Après l’annonce des préparatifs du congrès du FCC d’ici le mois de mai, la coordination provinciale de cette structure politique n’est pas restée indifférente.

Pour son coordonnateur, le Front commun pour le Congo a un plan pour le pays, ce qui explique l’alternance pacifique à la magistrature suprême opérée en janvier 2019.

Honoré Lubumba qui s’est confié à Bunia Actualité a estimé que ce n’est pas parce qu’il y avait à cette époque une opposition farouche, que les choses se sont passées ainsi, se disant fier que sa famille politique ait servi de jurisprudence à ceux qui étaient des donneurs des leçons.

« Ce qui était une force, une faiblesse hier, nous pourrions en prendre compte pour relever notre défi », a-t-il dit, affirmant « qu’ils ont un projet de paix, de bonheur et de développement pour ce grand Congo ».

A LIRE  CENI/Dodo Kamba justifie le dépôt de leur PV : « Mes frères et moi, avons besoin de voir les élections se tenir en 2023 »

Constant Same Bagalwa
Mediacongo

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Abonnez-vous à notre newsletter

Pour être mis à jour avec toutes les dernières nouvelles, offres et annonces spéciales.