« Le FCC garde encore toutes ses chances de remporter les élections de 2023 » (Inagosi)

Le Front commun pour le Congo se vide. Plusieurs caciques commencent à calquer la porte du FCC au profit de l’Union Sacrée, famille politique de l’actuel Chef de l’État, Félix Tshisekedi. Plusieurs défections sont signalées. Le cas le plus récent est celui du sénateur Evariste Boshab ainsi que du gouverneur de la ville de Kinshasa, Gentiny Ngobila Mbaka. Ils ont désormais leurs propres partis politiques proches de l’Union Sacrée.

Mais ces défections « n’inquiète personne au sein du FCC. Le FCC garde encore toutes ses chances pour gagner les élections de 2023 », a déclaré la députée nationale, Geneviève Inagosi Kassongo, membre du Front commun pour le Congo.

La plateforme créée par Joseph « ne va pas disparaître. Elle est d’ailleurs en pleine reconstruction. Plus il y a de départ, plus il y a des entrée », a-t-elle précisée.

Geneviève Inagosi est donc persuadée que le FCC n’aura pas de conçurent en 2023. « Le temps est devenu le meilleur allié du FCC. En face, il n’y a pas de concurrence. Le régime en place a déçu. Les congolais ont attendu les poissons Chinchards mais sans succès, les congolais sont escroqué avec la taxe RAM et personne ne fait rien ».

A LIRE  Pollution rivière Kasaï : Un député saisit la ministre de l’environnement

La députée nationale Geneviève Inagosi a également martelé qu’en politique, « il faut apprendre à être constant à l’exemple de Joseph Kabila ».

La Tribune Plus congo-press

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Abonnez-vous à notre newsletter

Pour être mis à jour avec toutes les dernières nouvelles, offres et annonces spéciales.