Le taux de croissance économique devrait chuter à 6,1% d’ici la fin de l’année 2022

Le Fonds monétaire international (FMI) situe le taux de croissance économique de la République Démocratique du Congo (RDC) autour de 6,1% d’ici la fin de l’année 2022 alors qu’en janvier les projections de cette institution de Bretton Woods tablaient sur un seuil de 6,4% relevant du dynamisme des industries extractives.

C’est ce qu’a indiqué la Gouverneure de la Banque Centrale du Congo (BCC), Kabedi Malangu Mbuyi, à l’occasion de la cinquante-troisième réunion du Conseil des Ministres du Gouvernement congolais.

A l’origine de cette révision à la baisse du taux de croissance de l’économie congolaise, les experts évoquent notamment les effets d’origines exogènes.

« Face aux risques d’origine externe tel que l’enlisement de la guerre en Ukraine et ses conséquences sur les marchés des produits pétroliers et denrées alimentaires, la Gouverneure de la Banque Centrale du Congo a recommandé l’exploitation des bassins de production en vue de l’augmentation de la production nationale des produits de grande consommation et de l’approvisionnement de grands centres urbains pour renforcer la capacité de  l’économie à résister aux chocs. », a noté Patrick Muyaya, Ministre de la Communication et Médias.

A LIRE  Baisse de prix des surgelés : la société EGAL opposée au nouveau tarif, « cette structure des prix est irréaliste »

En rappel, le Fonds monétaire international (FMI) a soutenu, dans un communiqué daté du 9 mai 2022, que l’économie de la RDC s’est redressée en 2021, mais les retombées de la guerre en Ukraine devraient peser lourd en raison de la flambée des prix internationaux des denrées alimentaires et du carburant.

Mitterrand Masamuna
Zoom – Eco

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Abonnez-vous à notre newsletter

Pour être mis à jour avec toutes les dernières nouvelles, offres et annonces spéciales.