Les 4 particularités du M23 par rapport à d’autres groupes armés actifs dans l’Est de la RDC

L’actualité congolaise est dominée par les combats entre les FARDC et le M23 appuyé par le Rwanda, d’après les preuves fournies par les autorités congolaises. Pour aller au-delà de l’actualité et vous donner les clés de compréhension de la situation, ACTUALITE.CD à travers une série de capsules a interrogé des experts de cette question. Aujourd’hui, Pierre Boisselet, Coordonateur des recherches sur la violence à l’institut congolais de recherche sur la politique, la gouvernance et la violence Ebuteli, nous explique les particularités du M23 par rapport à d’autres groupes armés qui écument la partie orientale de la RDC.

Perception de Kinshasa 

Ce groupe est perçu par le gouvernement et par une grande partie de la population congolaise comme un danger pour le pouvoir actuel et une menace pour l’intégrité territoriale de la RDC. On se souvient que dans un passé récent, en 2012. Le M23 avait réussi à prendre la ville de Goma. C’était une sérieuse humiliation. 

A LIRE  Noël Tshiani très optimiste : « La proposition de loi sur la Congolité sera votée par plus de 80 % des députés »

Héritier du RCD-Goma et du CNDP

Ce groupe est aussi en grande partie un héritier des mouvements précédents comme l’AFDL, le RCD Goma ou encore le CNDP. Chacun de ce groupe à sa façon, avec une intensité différente, avait des ambitions de participer à la gestion du pays. Ce qui n’est pas forcément l’agenda de tous les groupes qui écument la partie orientale de la RDC.

Capacité de prendre et d’occuper des territoires 

Les autres groupes armés peuvent commettre énormément de dégâts contre les civils, mais généralement ils n’ont pas cette capacité de contrôle des parties du territoire et de vouloir participer à la gestion du pays

Organisation militaire 

Ce mouvement est composé d’anciens militaires, des personnes qui ont une grande expérience de l’Armée et qui ont la capacité de prendre et de conserver des territoires et parfois d’attaquer frontalement les FARDC ce que la plupart de groupes évitent. 

Suivez les explications de Pierre Boisselet sur plusieurs autres questions concernant le M23 à travers ce podcast.

A LIRE  ESU: Fin de la grève des cadres scientifiques et administratifs

Actualité.cd

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Abonnez-vous à notre newsletter

Pour être mis à jour avec toutes les dernières nouvelles, offres et annonces spéciales.