Les adieux d’Albert Yuma à la Gecamines : ” c’est un chapitre de l’entreprise qui se clôt aujourd’hui…”

Lors de la cérémonie de remise et reprise qui a eu lieu le vendredi 17 décembre au siège de la Gecamines à Kinshasa, Albert Yuma, président du Conseil d’administration (PCA) sortant, a fait un discours d’adieu après 11 ans de mandat.

“C’est un chapitre de l’entreprise qui se clôt aujourd’hui et un nouveau qui s’ouvre avec vous, mais toujours au sein de la même histoire Gecamines. A l’heure où un nouveau Conseil a pris ses fonctions, je voulais vous dire tout le bonheur et l’honneur que j’ai eu à diriger le Conseil d’administration de cette entreprise depuis la fin de l’année 2010”, a, d’entrée de jeu, déclaré Albert Yuma, tout en témoignant sa “sincère gratitude” à Joseph Kabila qui l’avait nommé à ce poste, et à Félix Tshisekedi Tshilombo qui l’avait confirmé en juin 2019.

En outre, Albert Yuma a rappelé que la Gécamines  produit les deux tiers du cuivre que la RDC produit annuellement, soit 1 million de tonnes, et 66 000 tonnes du cobalt, soit à peu près la moitié du cobalt produit au niveau mondial.

A LIRE  RDC : Compte rendu de la quatorzième réunion du conseil des ministres

Plus encore, la Gecamines dispose de vastes réserves inexploitées riches en métaux de valeur et est un acteur important et central de l’avenir de l’industrie mondiale, du chemin qu’elle emprunte vers la décarbonation des économies et donc de la lutte contre le réchauffement climatique.

La Gecamines, à travers ses richesses naturelles, détient certaines des clefs de l’avenir du monde, a dit Albert Yuma. “Et c’est vous désormais qui en êtes les gardiens”.

Le désormais ex PCA s’est dit confiant dans l’avenir de cette entreprise, malgré son départ, et a insisté sur la volonté, la détermination, l’unité, l’abnégation, la foi patriotique, pour faire bouger les lignes qui ont été tracées par d’autres.

Par ailleurs, Albert Yuma a rappelé que, depuis un peu plus de dix années, l’action qui a été menée conjointement entre l’Etat et son bras armé minier, la Gecamines, a profondément influencé et transformé le secteur minier de la République démocratique du Congo.

“Société vouée à la disparition à la demande des partenaires financiers multilatéraux, un secteur minier industriel présent en RDC totalement déséquilibré au profit des investisseurs étrangers, artisanat minier laissé aux aventuriers et aux négociants étrangers, voici la situation qui était celle du secteur minier en 2010″, a-t-il rappelé.

A LIRE  Diplomatie : Félix Tshisekedi a effectué une visite de travail de plus de 4 heures à l’Ambassade de la RDC en Belgique

Pour Albert Yuma, cette situation a eu pour conséquence directe de priver l’Etat des retombées financières auxquelles il aurait été en droit de prétendre, si son secteur minier avait été géré dans un cadre légal et contractuel équilibré, de manière professionnelle.

” Dix années après, la Gecamines est redevenue un acteur qui compte, qui a engagé sa transformation et plus personne n’ose parler de sa disparition”, s’est-il réjouit.

Sous l’action du gouvernement, un nouveau code minier a été promulgué en 2018. Certains des partenaires ont été contraints de renégocier leurs contrats et il existe désormais un consensus national sur la nécessité de rééquilibrer l’ensemble des relations économiques et financières avec des partenaires. Enfin, l’Etat a développé un cadre réglementaire résolument novateur pour l’artisanat minier avec la création d’Entreprise Générale du Cobalt, dont Gecamines est l’actionnaire majoritaire, aux côtés de l’Etat, et d’ARECOMS ainsi que de l’Autorité de régulation. Et le président Félix Tshisekedi a appelé à réajuster les contrats miniers pour sceller des partenariats gagnant-gagnant.

A LIRE  Denise Nyakeru Tshisekedi donne le go des activités de la semaine de l’allaitement

Pour Albert Yuma, aujourd’hui, tout est prêt pour démarrer. “Soyez convaincus que c’est un de plus beaux projets de développement qui n’a jamais été engagé dans le domaine minier par la République”, à l’initiative de Félix Tshisekedi.

“Pour moi, l’aventure Gecamines se termine. Pour ceux qui viennent d’arriver, elle débute. Pour les autres, elle continue. Il n’y aura pas de Congo fort sans une industrie minière nationale forte, et Gecamines est la seule entreprise encore en situation de peser bien plus que cela”, a conclu Albert Yuma qui a déclaré croire aux capacités du nouveau PCA,Alphonse Kaputo, du directeur général, Bester-Hilaire Ntambwe et du directeur général adjoint,Léon Mwine à relever le défi.

LM

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Abonnez-vous à notre newsletter

Pour être mis à jour avec toutes les dernières nouvelles, offres et annonces spéciales.