Rester informé sur l'actualité de la RDC et d'ailleurs

Situation Épidémiologique en RDC

lundi, septembre 27, 2021
56,617
Personnes infectées
Updated on September 27, 2021 3:14 pm
24,676
Personnes en soins
Updated on September 27, 2021 3:14 pm
30,858
Personnes guéries
Updated on September 27, 2021 3:14 pm
1,083
Personnes mortes
Updated on September 27, 2021 3:14 pm

L’Inspection générale des Finances au chevet du FMI pour la réussite de son programme en RDC

Avec un financement de 1,5 milliards étalés dans les trois prochaines années, le Fonds monétaire international (FMI) met tout en œuvre pour que les résultats escomptés dans le cadre de ce programme soient atteints.

A cet effet, le Représentant-résident  de cette institution de Breton Woods en RDC,  Gabriel Lens, s’est rendu vendredi 27 août 2021 au siège de l’Inspection Générale des Finances (IGF) pour s’entretenir avec les Inspecteurs des finances autour de l’appui du FMI au programme économique du gouvernement.

« Le représentant est venu présenter à l’ensemble du corps des inspecteurs des finances, le contenu de l’appui du FMI au programme économique du gouvernement et définir le rôle que doit jouer l’IGF dans l’accomplissement des objectifs fixés dans ce programme. », explique le numéro 1 de l’IGF,  Jules Alingete.

A LIRE  Félix Tshisekedi participe au sommet quadripartite à Gatuna ce vendredi !

Et d’ajouter, « Brièvement, nous avions compris que l’appui du FMI vise à obtenir de la RDC, la bonne gouvernance et l’amélioration de qualité de vie des congolais. Et pour ça, l’IGF est appelée à renforcer ce contrôle dans tous les volets prévus dans cet appui, notamment : combattre les exonérations fantaisistes ; contribuer à la réduction des dépenses d’urgences ; maîtriser la masse salariale dans les secteurs publics, bref contribuer à l’amélioration de la qualité des dépenses. », conclue-t-il.

A LIRE  Noël Tshiani très optimiste : « La proposition de loi sur la Congolité sera votée par plus de 80 % des députés »

A l’issue de cet échange, le Représentant-résident du FMI a rappelé les objectifs et priorités inscrits dans l’agenda de ce programme, notamment : « améliorer la mobilisation des ressources ; améliorer la qualité de dépense ; reconstituer la marge de manœuvre pour financer les dépenses les plus essentielles, telles que : les dépenses sociales pour améliorer le niveau de vie de la population et les dépenses des infrastructures, mais aussi la lutte contre la corruption et la bonne gouvernance constituent des objectifs majeurs auxquels l’IGF ne peut être qu’associer », a expliqué  Gabriel Lens face à la presse.

A LIRE  Noël Tshiani très optimiste : « La proposition de loi sur la Congolité sera votée par plus de 80 % des députés »

Notons que la mesure la plus importante prise à l’issue de ces échanges a consisté à la création d’un espace budgétaire pour les investissements et les dépenses sociales jugées indispensables.

Hénoc Mpongo

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Abonnez-vous à notre newsletter

Pour être mis à jour avec toutes les dernières nouvelles, offres et annonces spéciales.