Rester informé sur l'actualité de la RDC et d'ailleurs

Situation Épidémiologique en RDC

dimanche, septembre 26, 2021
56,617
Personnes infectées
Updated on September 26, 2021 2:55 am
24,676
Personnes en soins
Updated on September 26, 2021 2:55 am
30,858
Personnes guéries
Updated on September 26, 2021 2:55 am
1,083
Personnes mortes
Updated on September 26, 2021 2:55 am

Loi Tshiani : “Aujourd’hui, nous avons plus intérêt à nous concentrer sur les questions qui nous unissent plutôt que celles qui nous divisent”, (PM Sama Lukonde)

Le premier ministre Jean-Michel Sama Lukonde a, au cours d’une interview accordée à la presse ce mercredi 4 août 2021 à l’occasion des 100 premiers jours du gouvernement, et diffusée à la Télévision Nationale (RTNC), placé un mot sur la proposition de loi initiée par l’ancien candidat à la présidence Noël Tshiani. 

D’entrée de jeu, Jean-Michel Sama Lukonde a signifié que le gouvernement en tant qu’institution se prononcera sur cette situation lorsqu’il sera saisi.

J’ai parlé du gouvernement en tant qu’institution, et pour que le gouvernement se prononce il faudrait qu’il soit saisi. Sinon si moi je me prononçait maintenant ça serait mettre la charrue avant les bœufs“, a déclaré le premier ministre.

Dans la foulée, le chef du gouvernement a indiqué qu’on ne peut pas empêcher les débats en démocratie

Mais je vais simplement faire une observation. Les débats d’expression, on ne peut pas les empêcher, ça fait partie de la démocratie“, a-t-il indiqué.

En outre, Jean-Michel Sama Lukonde a insisté sur le fait que toute loi ou proposition de loi est soumise à un processus.

Mais à côté de ça, il y a des processus. Aujourd’hui, une loi est déposée au niveau du Parlement et il y a un processus à faire. Et dans ce processus, le gouvernement aussi doit se prononcer si ça évolue à ce niveau là. Le gouvernement sera saisi en tant qu’institution et le gouvernement va se prononcer à ce moment là“, a renchéri le chef de l’exécutif national.

Cependant, Jean-Michel Sama Lukonde pense qu’il est bénéfique dans le contexte actuel, de se concentrer plus sur les questions qui unissent les Congolais.

“…dans le cadre de l’Union Sacrée de la Nation, aujourd’hui, nous avons plus intérêt à nous concentrer sur les questions qui nous unissent plutôt que celles qui nous divisent“, conclut le premier ministre.

Pour rappel, la Loi Tshiani divise la classe politique congolaise. Elle est soutenue par certains, et désapprouvée par d’autres. Et parmi les fervents opposants à cette proposition de loi, qui suggère le verrouillage de l’accès à certains postes régaliens aux seuls Congolais nés de père et de mère, figurent les Katumbistes.

Le parti de Moïse Katumbi, Ensemble pour la République, voit à travers cette démarche, une manœuvre politicienne tendant à écarter son leader de la course à la présidentielle de 2023, étant donné qu’il n’est pas Congolais de père et de mère.

Des affirmations que Noël Tshiani, initiateur de la proposition de loi, et le député national Nsingi Pululu, celui qui a pris le courage de l’endosser jusqu’à la déposer à l’assemblée nationale, ont toujours rejeté. Ces derniers ont toujours soutenu que cette proposition de loi est impersonnelle.

Jephté Kitsita 7sur7.cd

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Abonnez-vous à notre newsletter

Pour être mis à jour avec toutes les dernières nouvelles, offres et annonces spéciales.