L’Ukraine dit s’attendre à une offensive russe dans l’est « très prochainement »

Selon le gouvernement ukrainien, lundi 11 avril, la Russie « a presque terminé sa préparation pour un assaut sur l’est ».

L’armée ukrainienne a dit lundi 11 avril s’attendre à une offensive russe « très prochainement » dans l’est, devenu la cible prioritaire du Kremlin après le retrait des troupes russes des régions du nord du pays et des alentours de Kiev.

« Selon nos informations, l’ennemi a presque terminé sa préparation pour un assaut sur l’est. L’attaque aura lieu très prochainement », a averti lors d’une conférence de presse le porte-parole du ministère ukrainien de la Défense, Oleksandre Motouzianik.

« Nous prédisons que des combats intenses se tiendront dans ces territoires dans un futur proche », a-t-il souligné. « Nous ne pouvons pas prévoir quand cela aura lieu (exactement), ce sont des informations de sources occidentales. » « L’armée ukrainienne est prête », a toutefois assuré le porte-parole.

Vladimir Poutine espérerait une victoire pour le 9 mai
Après avoir revu ses plans à la baisse et retiré ses troupes de la région de Kiev et du nord de l’Ukraine, Moscou a fait sa priorité de la conquête totale du Donbass, dans l’est, dont une partie est contrôlée depuis 2014 par des séparatistes prorusses.

A LIRE  Russie: Poutine s'active pour inscrire l'interdiction du mariage des homosexuels dans la Constitution

Des analystes estiment que le président russe Vladimir Poutine veut obtenir une victoire dans le Donbass avant le défilé militaire du 9 mai marquant sur la Place Rouge la victoire soviétique sur les nazis.

Sur le terrain, les troupes ukrainiennes renforcent leurs positions en prévision de cette potentielle future offensive, creusant de nouvelles tranchées ou minant le bord des routes.

Alors que la population tente de fuir les régions orientales de l’Ukraine pour échapper à la bataille qui s’y annonce, les frappes aériennes et les bombardements continuent, ayant fait au moins 11 morts dimanche à Kharkiv (est). Vendredi, toujours dans l’est, 57 personnes dont cinq enfants ont été tués dans une frappe attribuée à un missile russe sur la gare de Kramatorsk.


AFP 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Abonnez-vous à notre newsletter

Pour être mis à jour avec toutes les dernières nouvelles, offres et annonces spéciales.