Maniema : 14 femmes enlevées dans le territoire de Kabambare par des miliciens Malaïka

14 personnes essentiellement des femmes ont été enlevées par les miliciens Malaïka qui restent actifs dans la province du Maniema, le week-end dernier au village Matchapano, dans le territoire de Kabambare.
Selon le président de la société civile locale, qui s’appuie sur le témoignage de Saïdi Lumena, Chef du village Matchapano, ces femmes ont été enlevées alors qu’elles se rendaient dans un étang piscicole pour s’approvisionner en poissons.
Selon la même source, le porte-parole de cette milice est passé sur les ondes d’une radio locale pour confirmer la nouvelle.
« Je l’ai aussi suivi sur les ondes de la radio Mkaaji, une radio locale ici. Le porte-parole du mouvement Malaïka a affirmé qu’ils détiennent 7 femmes et 7 filles et qu’ils vont les remettre à l’endroit même où ils les ont enlevées (…) nous sommes dans l’attente de les recevoir », a fait savoir Saidi Lumena, responsable de la société civile locale.
La raison de ce kidnapping n’est pas connue. Ce rapt intervient après plusieurs mois de trêve observée par cette milice qui a brillé dans le temps par des attaques et enlèvements dans la région.
Ces miliciens procédaient aux enlèvements des autorités locales et agents de la société canadienne BANRO qui exploitait de l’or dans la zone, avant qu’elle ne vende sa filiale de Namoya Mining à Shomka Ressources Ltd le mois dernier.
Actualité.cd/ Bisonews.cd

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Abonnez-vous à notre newsletter

Pour être mis à jour avec toutes les dernières nouvelles, offres et annonces spéciales.