Rester informé sur l'actualité de la RDC et d'ailleurs

Situation Épidémiologique en RDC

lundi, janvier 17, 2022
82,306
Personnes infectées
Updated on January 17, 2022 10:27 pm
30,151
Personnes en soins
Updated on January 17, 2022 10:27 pm
50,930
Personnes guéries
Updated on January 17, 2022 10:27 pm
1,225
Personnes mortes
Updated on January 17, 2022 10:27 pm

Maniema : hausse brusque du carburant, le litre se vend à 12 000 FC ce lundi à Kindu

Une pénurie de carburant se fait sentir depuis la semaine dernière à Kindu (Maniema) où le litre d’essence vendu à la pompe à 3.400 FC est passé à 5000 CDF voire 6 000 CDF se négocie actuellement à 12 000 Fc.

Contacté, le président des opérateurs pétroliers du Maniema, Babu Wazabula Nazareth, lie la montée vertigineuse du prix du carburant à la carence de ce produit à Kisangani, dans la province voisine de la Tshopo, qui l’approvisionne.

“La hausse de prix du carburant est due à la carence qui a été perçue il y a longtemps. Nous nous alimentons à partir de Kisangani et ici, la chaîne d’approvisionnement a été coupée, on n’a pas de stock. On attend des bateaux en provenance de Kinshasa qui sont en ce moment à destination de la Tshopo. Kisangani sera ravitaillé d’ici deux semaines à l’aide des bateaux venant de Kinshasa. C’est alors que la ville de Kindu va aussi s’approvisionner. Voilà ce qui fait qu’aujourd’hui à Kindu, on n’a pas d’essence”, a expliqué Babu Wazabula Nazareth, président des opérateurs pétroliers du Maniema.

A LIRE  Construction des routes en RDC : Le ministre des Infrastructures promet son implication dans des projets apportés par une société sud-africaine

Il souligne que les pétroliers ont du mal à s’approvisionner à partir de Bukavu, au Sud-Kivu, à la suite de l’état de délabrement très avancé de la route qui relie les deux provinces en passant par Salamabila dans le territoire de Kabambare.

Selon le constat fait ce lundi matin, plusieurs stations services en rupture de stock ont fermé. Dans les deux stations-service encore opérationnelles, les conducteurs de taxi-moto et autres détenteurs d’engins roulants se bousculent pour être servis.

Cette situation a impacté le transport en commun à Kindu, une course qui coûtait 500 FC a triplé voire quadruplé.

Adjany Bingila

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Abonnez-vous à notre newsletter

Pour être mis à jour avec toutes les dernières nouvelles, offres et annonces spéciales.