MIBA, RAM, Énergie, meurtre des experts de l’ONU,…ce que Tshisekedi a dit aux forces vives du Kasaï Central

En séjour à Kananga (Kasaï Central), le Président de la République a reçu dans une audience collective, autorités religieuses, chefs coutumiers, associations féminines et structures de la société civile dans salle des réunions du gouvernorat du Kasaï Central. L’un de ceux qui ont pris part à cette audience, Albert Kyungu du Conseil régional des organisations non gouvernementales de développement (CRONG) résume en 14 points les réponses du Président Tshisekedi aux différentes préoccupations des forces vives du Kasaï Central. De l’électrification au procès sur le meurtre des experts de l’ONU en passant par le secteur opérationnel de l’armée, Félix Tshisekedi n’a laissé aucun point:

1. En attendant la construction du barrage de Katende, les pistes de l’énergie du Kasaï Central (ENERKAC) et micros-barrages sont envisagées. 

2. Le secteur opérationnel de l’armée instauré au plus fort de la crise de la milice Kamuina Nsapu dans le Kasaï doit être supprimé avec le renforcement de la Police nationale congolaise (PNC).

A LIRE  RDC : le couvre-feu ne sera peut-être pas supprimé mais pourrait être allégé à Kinshasa au regard de la baisse sensible des cas (Dr Muyembe)

3. Les retombées de la relance de la MIBA doivent bénéficier au Kasaï Central où elle a beaucoup de titres. 

4. PDDRC-S doit s’étendre au Kasaï Central pour prendre en compte les ex miliciens.

5. L’amélioration du climat des affaires est son cheval de bataille. 

6. La justice doit être rendue pour les victimes du Kasaï, le chef suit de près le procès des experts de l’ONU, mais doute que les vrais commanditaires ne soient toujours pas connus. 

7. Les droits des femmes et filles constituent son combat, il invite ses frères Kasaïens au changement de la perception de la femme.

8. Projet STEP doit être étendu sur l’ensemble des territoires, 

9. RAM doit être portée par les opérateurs et non par les consommateurs d’ici fin janvier.

10. Stabilisation des institutions provinciales.

11. La formation professionnelle et l’emploi des jeunes.

12. Unité du grand Kasaï, non aux antivaleurs. 

13. Chefs coutumiers éviter les conflits qui ruinent la province. 

A LIRE  Pollution des rivières congolaises: deux hippopotames et plusieurs poissons de la réserve Mangay retrouvés morts par asphyxie

14. Députés, sénateurs, dignitaires appelés à éviter la manipulation, l’instrumentalisation et les intérêts égoïstes qui déstabilisent la province.

En réaction à la réponse de Tshisekedi au premier point relatif à l’électrification du Kasaï Central, un député national du Kasaï Central s’interroge :

« Le budget 2022 est déjà promulgué. Il n’a rien prévu de tout cela, qu’il a promis à Mbujimayi, Kabinda, Kananga et Tshikapa. Comment va-t-il faire pour financer toutes ces promesses ? Avec quel argent ? »

Sosthène Kambidi, à Kananga actualité.cd

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Abonnez-vous à notre newsletter

Pour être mis à jour avec toutes les dernières nouvelles, offres et annonces spéciales.