Rester informé sur l'actualité de la RDC et d'ailleurs

Situation Épidémiologique en RDC

dimanche, octobre 17, 2021
57,269
Personnes infectées
Updated on October 14, 2021 6:51 pm
5,250
Personnes en soins
Updated on October 14, 2021 6:51 pm
50,930
Personnes guéries
Updated on October 14, 2021 6:51 pm
1,089
Personnes mortes
Updated on October 14, 2021 6:51 pm

« Minaku et Kimbuta ont empêché mon élection en 2018 » (Théophile Mbemba)

La population de Kenge (Bandundu) a voté pour moi, en 2018. J’ai été élu, mais pas proclamé”, estime Théophile Mbemba Fundu, cofondateur du Pari du peuple pour la reconstruction et la démocratie (PPRD), invité du Magazine FACE-À-FACE sur TOP CONGO FM.

“J’ai fait voir au niveau de mon parti qu’il y avait un problème parce que j’avais tous les procès-verbaux. Le parti m’a recommandé d’aller à la Cour constitutionnelle pour que notre siège soit récupéré mais là, les juges m’ont fait savoir que d’après tous les documents en ma possession, j’avais effectivement gagné les élections mais que j’avais des problèmes avec mon parti”, relate celui qui fut le premier Directeur de cabinet de Joseph Kabila, lors de sa prise de pouvoir en 2001.

J’ai constaté que j’étais victime d’un complot malsain”, lance-t-il avant de pointer ceux qui croient être à la base la non proclamation de la “vérité des urnes” à son profit.

A LIRE  RDC : Le comité de conjoncture économique : le gouvernement met le cap pour atteindre 3 milliards USD de réserves de change
A LIRE  Union sacrée de la nation : Bahati Lukwebo désigné Informateur!

Guerre de leadership

Il faut dire que dans le Grand Bandundu, il y a plusieurs personnalités qui pensaient que je leur faisais ombrage, je les ai identifiés. (Ce sont) le Président de l’Assemblée nationale de l’époque (2011-2018, Aubin Minaku et le gouverneur de la ville de Kinshasa de l’époque, André Kimbuta (qui) m’ont tourné le dos. C’est eux qui sont à la base, ils ont manigancé certainement les choses“, accuse Théophile Mbemba.

“J’ai des informations qui m’ont révélé dans les moindres détails, qu’ils y étaient pour quelque chose“, confie-il

Quant à savoir pour quelle raison, ce coup fourré lui aurait-il été infligé, l’ex élu de Kenge lâche : “nous avions des rapports qui n’étaient pas du tout bons. Ils voulaient prendre le leadership du Grand Bandundu et du Kwango (et) la personnalité de Théophile Mbemba les gênait”.

Près de 3 ans de silence

J’ai demandé au parti de m’expliquer pourquoi ont-ils été à même d’accepter cela, (on m’a dit) qu’eux aussi ne comprenaient pas que cela puisse arriver mais qu’il fallait l’accepter”, dit-il.

A LIRE  RDC- Dossier cour constitutionnelle : Le FCC prend la communauté internationale à témoin
A LIRE  RDC - Union Sacrée : Moïse Katumbi et Jean Pierre Bembe de nouveau reçus par Félix Tshisekedi

Je leur ai dit que ça ne peut pas se passer comme ça pour ce que je suis; un de principaux cofondateurs de ce parti et que donc, je méritais des explications claires que j’attends encore jusqu’à ce jour”, révèle celui qui depuis janvier 2019, n’a plus jamais ni pris part à une rencontre du PPRD ni vu son secrétaire  permanent, Ramazani Shadary ou encore son président national, Joseph Kabila.

“J’y ai toujours travaillé en toute loyauté et fidélité jusqu’au moment où j’ai vu cela, je me suis dit si c’est comme cela que je devrais être payé, ce n’est pas normal“, se plaint-il.

” C’est pourquoi, j’ai décidé d’observer jusqu’à nouvel ordre, tant que je n’aurais pas d’explications à ce sujet”, note Théophile Mbemba, “en attendant que Dieu (puisse l’inspirer) pour l’avenir”. 

Nouvelle destination bientôt ?

En effet, consent-il, “il arrivera un moment où après toutes les analyses faites, que cette fois-là, officiellement, je dirais aux responsables de ce parti, ce que je pense. On est plus loin de cela”, assure-t-il.

A LIRE  Ministère de l'industrie: Julien Paluku présente son plan richissime à son cabinet
A LIRE  Ministère de l'industrie: Julien Paluku présente son plan richissime à son cabinet

“Mais je n’ai pas un pied dedans, un pied dehors. Je suis un homme loyal, je n’aime pas la transhumance. Je trouve que ce n’est pas une solution en politique. Souvent, ça crée l’instabilité”, fait-il observer.

 

Éric Lukoki top congo/bisonews

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Abonnez-vous à notre newsletter

Pour être mis à jour avec toutes les dernières nouvelles, offres et annonces spéciales.