Mise en accusation de Richard Muyej: son camp dit prendre acte de la décision de la Cour Constitutionnelle

La Cour Constitutionnelle, siègeant en matière d’inconstitutionnalité a, dans son arrêt rendu le mardi 30 novembre 2021, déclaré recevable et non fondée la requête introduite par l’ancien gouverneur de la province du Lualaba, Richard Muyej, après sa destitution par l’Assemblée provinciale. La Cour s’est réservée d’annuler la décision de mise en accusation de Muyej par l’Assemblée provinciale de détournement des deniers publics.

Informée de la décision de la haute Cour, sa cellule de communication dit prendre acte de ladite décision  » qui était saisie à la suite de la décision inique prise en violation des droits de la défense garantis par la Constitution de la République ».

 » Sans chercher à polémiquer sur le pourquoi de ce revirement jurisprudentiel, le gouverneur Richard Muyej exhorte toute la population du Lualaba à accepter cette décision, car les arrêts de la Cour Constitutionnelle sont obligatoires et s’imposent à tous », lit-on dans le communiqué de la cellule de communication de Richard Muyej.

A LIRE  RDC : Martin Fayulu et Théodore Ngoy invités ce mercredi au parquet général près la cour d'appel de Kinshasa / Gombe

En rappel, le désormais ancien gouverneur de la province du Lualaba, Richard Muyej avait été destitué le 10 septembre 2020 par l’Assemblée provinciale. Il lui est reproché le détournement de 366 millions de dollars américains sur base du rapport dressé par l’Inspection générale des finances (IGF).

Djodjo Vondi
congo-press

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Abonnez-vous à notre newsletter

Pour être mis à jour avec toutes les dernières nouvelles, offres et annonces spéciales.