Montée en flèche des prix des denrées : résultat des 100 jours du gouvernement Sama Lukonde

C’est par l’Assemblée nationale que le gouvernement Sama Lukonde dit des ”warriors”, qui totalise ses 100 jours, a été investi en date du 26 avril 2021. Sur terrain, rien ne présage un quelconque changement ou encore une bribe d’évolution, constate la population.

Après la fin de la coalition FCC-Cach qui a conduit à l’investiture du gouvernement présent, la population a jubilé pensant que le frein au développement, Front commun pour le Congo (FCC), mis hors état de nuire, la nation congolaise verrait enfin son épanouissement. Triste est de constater que le contraste entre les espoirs d’une vie sociale améliorée et la réalité demeure têtu. A Kinshasa, la population exprime leurs inquiétudes et surtout la désillusion.

« Certes, en ces quelques jours, le gouvernement ne peut tout résoudre mais du moins quelques avancées auraient dû se remarquer. Tous les maux décriés sous Kabila persistent jusqu’à ce jour », indique M. Vuanga, enseignant de son état.

Avec un regard focalisé sur le panier de la ménagère qu’elle est de surcroît, Mme Kapinga déplore la hausse des prix des biens de première nécessité. ”Un savon de Marseille qui ne coûtait que 300 à 350fc se négocie maintenant à 500fc pour le savon jaune et 600fc pour le savon blanc ! Les produits surgelés n’ont guère baissé de prix, de même que le haricot dont raffole la plupart des enfants », a-t-elle indiqué.

A LIRE  Expo Béton 2022: Alexis Gisaro "construit pour 500 000 personnes, Kinshasa abrite actuellement plus de 15 millions personnes sans que son réseau connaisse une évolution"

« Nous avons remarqué la baisse de prix de billets d’avion, geste que nous saluons. Mais ce n’est pas une priorité pour le moment ; nous voulons le manger à bon prix, l’eau courante et l’électricité, pour ne citer que ça », indiquent MM Ndombele, Samba Didi et Gauthier Nsungidi, tous courtiers de Kinshasa basés à Ngaliema.

« Je suis étonné de suivre à la télé l’inauguration du saut-de-mouton de la rtnc, attribué à tort aux 100 jours de Sama Lukonde ! Or, ce dernier revient aux 100 jours du chef de l’Etat, malgré le long retard observé quant à son acheminement », indique M. Shako, agent à la DGI.

Serge Maheme congo-press.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Abonnez-vous à notre newsletter

Pour être mis à jour avec toutes les dernières nouvelles, offres et annonces spéciales.