Musique : le collectif zazaboy lance son nouveau single dénommé « Moto » sur le marché

Le collectif zazaboy MTL annonce la sortie imminente de leur single « moto ». Un morceau issu du projet « AfroQuec » qui doit en principe voir le jour le 30 juin 2022.

Cette chanson connaîtra la participation de deux mousquetaires du trio de ce même groupe à savoir, Général et Sans pression, Tous deux issus du collectif zazaboy MTL.

Basés en région Québécoise au Canada, ces artistes musiciens sont tous d’origine congolaise de la République démocratique du Congo RDC.

Bien qu’ayant quitté le pays de leurs ancêtres très tôt, ce trio porte un amour inestimable pour leur pays d’origine qui est la RDC.

Ces jeunes Zaïrois qui ont déjà conquis la sphère musicale musclée Québécoise, avec leur actifs plusieurs participations à des festivals au niveau du Canada, veulent faire leur intrusion sur la scène musicale congolaise pour exhiber l’étendue de leurs talents et vendre l’image positive de la République démocratique du Congo par le biais de l’art musicale.

A LIRE  Rivalité dans le monde des artistes : Ferré Gola en sapeur-pompier

En 5 ans de vie artistique commune, ces dignes fils d’Afrique ont mis sur pied un projet de très grande envergure qui porta pour intitulé « AfroQuec » dont trois chansons y sont titrées et déjà disponible sur toutes les plateformes de téléchargement libre notamment « Congo rise UP » sortie il y a deux ans avec comme participants : Sans pression ; Ekinoxx; Joyciana; Lordd Gc ; Vanz et Oméga Suprême.

Suivi du morceau M4, sorti il y a deux ans. Une collaboration du rappeur et membre de Zazaboy, Sans pression au côté de Jodie Resther et Ekinox.

Enfin, »Kabibi » sorti il y a un an dans lequel on y retrouve Ekinoxx, cette fois là en featuring avec B2L, un autre pure talent de la diaspora congolaise.

Signalons également que ce projet de haute facture sera riche en collaborations avec des artistes musiciens urbains basés à Kinshasa.

Pour l’heure, ces jeunes Congolais de la diaspora restent focus sur leur target qui est de vouloir imposer leur musique à l’échelle mondiale tout en éveillant la conscience de l’homme noir a revendiqué ses droits longtemps étouffés par l’Occident.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Abonnez-vous à notre newsletter

Pour être mis à jour avec toutes les dernières nouvelles, offres et annonces spéciales.