Rester informé sur l'actualité de la RDC et d'ailleurs

Situation Épidémiologique en RDC

lundi, septembre 27, 2021
56,617
Personnes infectées
Updated on September 27, 2021 4:14 pm
24,676
Personnes en soins
Updated on September 27, 2021 4:14 pm
30,858
Personnes guéries
Updated on September 27, 2021 4:14 pm
1,083
Personnes mortes
Updated on September 27, 2021 4:14 pm

Muzito à l’école de Vespasien : L’argent n’a pas d’odeur !

Si l’on était pendant la Rome antique, l’empereur Vespasien applaudirait fortement l’ancien premier ministre congolais Adolphe Muzito qui se complaît de bouffer l’argent sorti d’un endroit sale, sans se préoccuper de son odeur nauséabonde.

Pour la petite histoire, Vespasien est cet empereur qui régna sur Rome de 69 à 79 après Jésus-Christ, après le suicide de Néron qui laissa les caisses de l’Empire à sec. Soucieux d’assainir les finances de Rome, Vespasien créa un nouvel impôt : une taxe sur les urines ! Il est vrai qu’à l’époque, le pipi était une précieuse denrée, collectée dans les toilettes publiques et stockée dans de grandes cuves à l’attention des teinturiers qui s’en servaient pour dégraisser les peaux, préparer les tissus avant de les teindre et blanchir le linge (grâce à l’ammoniaque). L’empereur fit installer des toilettes publiques payantes dans tout l’empire afin de gagner de l’argent.

A LIRE  RDC : Mise au point de la présidence de la République sur les allégations de surconsommation des crédits budgétaires distillées dans la presse

En raison de cette injuste taxe, payable par tous les chefs de famille, Vespasien fut sévèrement taclé. Notamment par son fils Titus qui chercha noise à son empereur de père. Après avoir expliqué à son rejeton que si les toilettes s’accompagnaient d’odeurs nauséabondes, il n’en était rien de l’argent ainsi récolté, Vespasien lui colla sous le nez de rutilantes pièces d’or et de bronze qu’il fut prié de renifler. C’est à ce moment précis (selon les plus belles versions) qu’il aurait déclaré «pecunia non olet», c’est-à-dire «l’argent n’a pas d’odeur».

A LIRE  Paris: Des incidents en marge du concert de Fally Ipupa

20 siècles après, l’empereur romain a trouvé un disciple valable en RDC, en la personne d’Adolphe Muzito, ancien premier ministre, actuellement député national qui, traitant l’Assemblée nationale d’illégitime, mais bouffe l’argent émanant de l’illégitimité. Autrement dit s’il faut rester dans la logique d’Adolphe Muzito, la Chambre basse du parlement congolais sent très mauvais, mais l’argent d’émoluments qui y sort, n’a pas d’odeur. Sacré Muzito !

A LIRE  Les indicateurs du cadre macroéconomique en RDC restent au vert grâce au pacte de Stabilité (CCE)

Sur ce point, même Martin Fayulu qui co-animait la conférence de presse, ce vendredi 03 septembre 2021, d’où est sortie la question de pourquoi percevoir les émoluments quand on siège pas posée à Muzito, n’a pas été visiblement d’accord avec la réponse de son allié. Simplement, il s’est gêné de le lui dire tout de suite, mais on a lu sa désapprobation sur son visage. Moralité pour Adolphe Muzito : Si l’Assemblée nationale est illégitime, l’argent d’émoluments qui y sort l’est aussi. On ne peut pas détester la poule et vouloir en même temps manger ses œufs.


scooprdc

Abonnez-vous à notre newsletter

Pour être mis à jour avec toutes les dernières nouvelles, offres et annonces spéciales.