Nord-Kivu: des miliciens réoccupent des positions dégarnies par les FARDC à Masisi

Dans le Nord-Kivu, des miliciens occupent de nouveau des positions dégarnies, depuis week-end dernier par les FARDC, en territoire de Masisi.

Selon des sources locales, cette situation est observée entre autres, dans la chefferie des Bahunde, dans le secteur Osso.

Les populations locales déplorent que ces positions soient aussitôt réoccupées par les groupes armés.

Les habitants de Ufamandu 1er, par exemple, affirment avoir constaté, depuis samedi dernier, l’absence des forces loyalistes à leurs positions.

Et ces positions sont réoccupées un jour après par les Mayi-Mayi du groupe de Maachano.

« Les positions de Remeka, Katuunda, Miko, ont été vidées et sans même informer les autorités locales, et à cinq heures du matin dimanche, les miliciens ont déjà été sur place. Nous demandons à notre gouverneur militaire de nous aider à redéployer les FARDC dans ces milieux », a recommandé le président de la jeunesse des Batembo de Ufamandu, Kibuya Donatien.

La situation est similaire aux environs de Nyiabiondo, en secteur osso Banyungu, occasionnant un affrontement entre les combattants de l’APCLS de Janvier Karahiri et ceux de NDC rerénové de Bwira qui se disputaient les positions abandonnées par l’armée nationale, affirment plusieurs sources.

A LIRE  RDC/assemblée nationale: 4è prorogation de l’état de siège dans les provinces de l’ituri et du nord-kivu

Pour sa part, le porte-parole du secteur Sokola 2 assure qu’il s’agit juste d’une relève sur position.

« Il y a eu juste relève sur positions des unités qu’il y avait à Masisi. Et les autres militaires sont en train de rejoindre toutes les positions, donc la population n’a rien à craindre », a précisé le lieutenant-colonel Guillaume Ndjike.


Radio Okapi

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Abonnez-vous à notre newsletter

Pour être mis à jour avec toutes les dernières nouvelles, offres et annonces spéciales.