Nord-Kivu : l’armée reprend toutes les positions du M23 dans le territoire de Rutshuru

L’armée affirme avoir repris toutes les positions des rebelles du M23 dans le territoire de Rutshuru au Nord-Kivu.  

Les Forces armées de la RDC mènent depuis le 19 mars, des opérations militaires « ciblées », contre les positions de l’Armée révolutionnaire du Congo, du mouvement rebelle M23, dans le groupement Jomba, en territoire de Rutshuru. 

L’armée a en effet lancé, depuis trois jours, ces opérations militaires, en vue d’anéantir l’ennemi qui tentait de se réorganiser sur le sol congolais, en plein parc des Virunga, a déclaré, le porte-parole des opérations Sokola 2, le colonel Njike Kaiko.  

Le quartier général du M23, considéré comme bastion important par les FARDC, situé sur le mont Sabinyo en groupement Jomba a été détruit le samedi, après plusieurs pilonnages de cette position par les FARDC, affirme le porte-parole de l’opération Sokola 2. 

Le colonel Njike Kaiko affirme que, toutes les positions occupées jadis par le M23 dans le Rutshuru sont actuellement entre les mains de l’armée depuis le week-end. Il s’agit notamment des positions situées sur les Monts Sabinyo, Visoke, Mikeno et d’autres positions dans la région. Des positions que l’armée consolide pour le moment, a souligné le colonel Njike Kaiko. 

A LIRE  RDC : Félix Tshisekedi a présidé une réunion du Haut Commandement militaire élargie aux commandants régions et des secteurs opérationnels de l'ensemble  du pays

« Nous avons été dotés non seulement en personnel, mais aussi en matériels. Donc, aujourd’hui, il n’est nullement question que l’on récupère les positions de l’ennemi, et que l’on quitte. Aujourd’hui, nous récupérons des positions, nous les occupons et nous les consolidons », a rassuré le porte-parole de l’opération Sokola 2. 

Des morts, ainsi que des blessés ont été enregistrés dans les deux camps, affirme le même responsable. 

Huit combattants du M23 et quatre soldats des FARDC sont tombés sur le champ de batail et quelques armes récupérées par l’armée, a indiqué le lundi 21 mars, le colonel Njike Kaiko.  

L’ennemi serait en fuite pour l’instant, vers une destination inconnue, affirme l’armée. 

La population dit espérer et fonder son espoir sur la présence consolidée de l’armée pour leur garantir la paix et la stabilité durables dans le Rutshuru. 

L’armée rassure de son coté, poursuivre les « opérations de nettoyage dans cette région ». 


Radio Okapi

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Abonnez-vous à notre newsletter

Pour être mis à jour avec toutes les dernières nouvelles, offres et annonces spéciales.