mardi, décembre 5, 2023

Creating liberating content

Adolphe Muzito propose une...

Le 4 décembre, lors d'une séance d'université populaire dans la province du Kasaï,...

Nouvelle direction à la...

Le paysage du football congolais a récemment connu un remaniement notable avec la...

Politique : Katumbi et...

Le climat politique entre Moïse Katumbi et Martin Fayulu connaît actuellement une baisse...

Annulation de la mission...

Kinshasa, le 4 décembre - L'annonce de l'annulation de la Mission d'Observation Électorale...
AccueilA la UneNord-Kivu : Le...

Nord-Kivu : Le Rwanda veut occuper Bunagana pour asphyxier la ville de Goma (Armée)

La cité de Bunagana, frontalière avec l’Ouganda, dans le territoire de Rutshuru, qui es en plus vitale pour Goma, s’est réveillée sous le feu des rebelles du M23 ce dimanche 12 juin 2022.

La cité a été attaquée dans sa périphérie par ces rebelles soutenus par le Rwanda, apprend-t-on d’une une communication officielle de l’armée faite dans la soirée de ce dimanche. Les Forces Armées de la République démocratique du Congo accusent le pays de Paul Kagame de vouloir occuper Bunagana afin de paralyser l’économie de la ville de Goma.

« Les terroristes du M23 soutenus par l’artillerie et les militaires de l’armée rwandaise ont attaqué, tôt ce matin sans succès, les positions des FARDC de Bigega 1 et 2 à plus ou moins 5 km au sud-est de Bunagana. L’objectif poursuivi par le Rwanda est d’occuper Bunagana, pour non seulement asphyxier la ville de Goma mais aussi faire pression sur le Gouvernement de la RDC », écrit le Général Sylvain Ekenge, porte-parole du gouverneur militaire du Nord-Kivu dans un communiqué parvenu à 7SUR7.CD.

Dans cette riposte appuyée par les forces de la MONUSCO, l’armée affirme cependant, avoir perdu un officier supérieur. Il s’agit du major Éric Mwisa, officier de sécurité du Général Peter Cirimwami, chef des opérations dans la zone.

Vendredi dernier, l’armée congolaise a accusé le Rwanda d’avoir largué une dizaine de bombes sur le sol congolais à Biruma, jusqu’à bombarder une école et tué deux écoliers. Ce dimanche, le docteur Denis Mukwege, prix Nobel de la Paix 2018, est monté au créneau pour appeler à l’implication de la communauté internationale, plaçant la guerre en RDC au même rang que celle de l’Ukraine.

- Advertisement -

Alphonse Muderwa

- Advertisement -

Soyez averti chaque fois que nous publions quelque chose de nouveau !

Continuer la lecture

Adolphe Muzito propose une augmentation salariale dès sa première année présidentielle

Le 4 décembre, lors d'une séance d'université populaire dans la province du Kasaï, plus précisément à Tshikapa, Adolphe Muzito, ancien Premier Ministre et actuel candidat à la présidence, a détaillé ses propositions de campagne. L'accent a été mis sur...

Nouvelle direction à la barre de l’AS VClub de Kinshasa

Le paysage du football congolais a récemment connu un remaniement notable avec la nomination de Déo Vuadi à la tête du comité de coordination de l’AS VClub de Kinshasa. Ce changement de leadership, décidé lors d'une Assemblée générale extraordinaire...

Politique : Katumbi et Fayulu, une alliance compromise, mais des portes restent entrebaîllées

Le climat politique entre Moïse Katumbi et Martin Fayulu connaît actuellement une baisse de température, leur partenariat politique semblant de plus en plus improbable. Du côté du camp Kashobwe, l'idée d'une alliance électorale sous la bannière de Katumbi, sans...