« Nous n’allons pas partager le bilan comme vous l’entendez, c’est à dire cautionner les mauvais choix de l’UDPS’’ (Francis Kalombo)

Francis Kalombo rejette en bloc les propos tenus par le ministre des Affaires Étrangères Christophe Lutundula. Ce dernier avait déclaré que  » le parti Ensemble pour la République partagerait le bilan de l’Union Sacrée, et sera derrière Félix Tshisekedi en 2023″.

Le porte parole de cette formation politique explique : « Nous n’allons pas partager le bilan comme vous l’entendez, c’est à dire cautionner les mauvais choix des ministres de l’UDPS et d’autres partis. Ce que nous condamnons ici, ce qu’on ne gère pas un pays sans pour autant que toutes les parties prenantes (Union Sacrée) se soient mis d’accord sur un programme réfléchi, partagé et conçu par tous, et non voir l’instauration de RAM sans pour autant que nous soyons consulté avant » , a signifié Francis Kalombo face aux professionnels des médias.

À l’en croire, le ministre Lutundula en tant qu’individu ne peut en aucun cas engager le parti par ses déclarations.

A LIRE  J.O/Boxe : Tshama Mwenekabwe affrontera le camerounais Seyi Ntsengue Dieudonné, un combat de revanche

« Lutundula en tant qu’individu ne peut jamais engager le parti politique Ensemble. Tous nos ministres qui sont dans le gouvernement sont allés avec un cahier de charge. Ils sont là pour travailler pour l’Etat congolais et non pour Moïse Katumbi. Il y a un moment où chaque ministre rendra compte de son bilan », a-t-il fait savoir.

Et de poursuivre : « On ne regrette pas d’avoir répondu à l’appel du Président Félix pour constituer l’Union Sacrée. Même s’il refait cet appel, on viendra. Mais cet espoir qu’a suscité cet appel patriotique n’existe plus aujourd’hui. Les gens souffrent dans ce pays » , a-t-il expliqué.

Le porte parole du parti de Moïse Katumbi n’a pas manqué de mots au sujet du travail abattu par l’inspection générale des finances.

« Coup de chapeau à l’IGF d’Alingete qui ne cesse de dénoncer les corrupteurs qui ont infesté le Gouvernement. Mais qui est-ce qu’on a déjà arrêté ? Personne. Le plus important, ce n’est pas seulement de quitter l’Union Sacrée, mais plutôt de dénoncer les mauvaises pratiques tout en étant dans la majorité », a-t-il martelé.

A LIRE  Catastrophes à Uvira : le chef de l'État Félix Tshisekedi s'est entretenu avec les notables du Nord et Sud-Kivu Kivu

Ensemble de Moïse Katumbi n’est pas prêt à s’aligner derrière Félix Tshisekedi pour la présidentielle de 2023.

Hénoc Mpongo
congo-press.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Abonnez-vous à notre newsletter

Pour être mis à jour avec toutes les dernières nouvelles, offres et annonces spéciales.