Occupation de Bunagana : le M23 représente les revendications des pays frontaliers (Jean-Jacques Wondo)

Le M23 est un acteur proxy qui représente les intérêts des pays frontaliers, notamment le Rwanda, a estimé lundi 13 juin l’analyste politique et spécialiste des questions militaires, Jean-Jacques Wondo. Dans son intervention à Radio Okapi, il affirme que Kigali a toujours voulu exercer une influence sur la politique et la sécurité de la RDC.

« Une rébellion ne peut pas prospérer sans bénéficier des soutiens frontaliers. Ce que le M23 n’a pas obtenu lors des négociations à Nairobi, il cherche à l’obtenir par la force, en mettant les autorités congolaises devant le fait accompli », a déclaré M. Wondo, qui suppute qu’il y aurait une coalition pour occuper une partie du Nord-Kivu.

Il indique que le M23 utilise la tactique « fight and talk »: le M23 discutent quand ça les arrange et recourt aux moyens militaires quand ils n’obtiennent pas ce qu’ils veulent par la négociation, explique-t-il.

Dans son communiqué du lundi 13 juin, l’armée congolaise accuse les Forces de défense du Rwanda de violer l’intangibilité des frontières congolaises et l’intégrité de son territoire en occupant la cité frontalière de Bunagana.

A LIRE  RDC-Beni: 4 morts et 10 maisons incendiées dans une nouvelle attaque près de Mantumbi


Radio Okapi

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Abonnez-vous à notre newsletter

Pour être mis à jour avec toutes les dernières nouvelles, offres et annonces spéciales.